Sa Majesté le Roi d’Espagne salue l'action de l’UNESCO pour la protection du patrimoine culturel en situation de conflit

Le 3 juin 2015, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a rencontré Leurs Majestés le Roi Felipe et la Reine Letizia d’Espagne, à l’occasion de leur visite à Paris.

Le Roi a exprimé son vif soutien aux inlassables efforts déployés par l’UNESCO pour répandre son message sur l’importance de préserver le patrimoine culturel actuellement menacé de destruction en Syrie et en Iraq. Exprimant sa plus profonde sympathie suite à la destruction tragique de biens du patrimoine culturel, le Roi Felipe a rappelé le drame que constitue la perte d’un riche héritage humain, historique et artistique pour l’humanité tout entière, suite aux dévastations auxquelles nous avons assisté depuis plusieurs mois. Le Roi a souligné à cet égard l’importance cruciale de transmettre aux générations présentes et à venir le patrimoine du passé, source d’identité et de sentiment d’appartenance, ainsi que de confiance en soi et de respect de l’autre.

La Directrice générale a présenté à Leurs Majestés les activités menées par l’UNESCO en vue d’intensifier la lutte contre le trafic des biens culturels, en étroite coopération avec ses partenaires d’Interpol et de l’UNODC. Elle a évoqué l’avancée majeure qu’a été l’adoption de la résolution 2199 par le Conseil de sécurité des Nations Unies, qui établit un lien direct entre les trafics illicites et le financement du terrorisme. Elle a également parlé de la campagne #UnisPourLePatrimoine lancée par l’UNESCO sur les réseaux sociaux pour soutenir la protection du patrimoine et sensibiliser les jeunes à l’importance du patrimoine culturel pour le sentiment d’identité et la cohésion sociale. La Directrice générale a également rappelé les actions mises en œuvre par l’UNESCO en soutien aux États qui accueillent un nombre grandissant de personnes déplacées, notamment dans le domaine des droits de l’homme et de l’éducation, en vue de combattre l’intolérance et la radicalisation des jeunes.

Sa Majesté le Roi Felipe a exprimé le profond attachement de son pays au patrimoine mondial
– patrimoine culturel matériel et immatériel et patrimoine naturel – en rappelant qu’il était également de plus en plus nécessaire de préserver les réserves de biosphère, qui sont des environnements indispensables au développement durable et à la lutte contre les effets du changement climatique.

À cet égard, la Directrice générale a rappelé que l’UNESCO était activement impliquée dans la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, COP-21, qui sera accueillie par la France en fin d’année, et en particulier dans l’organisation de la conférence scientifique en juillet prochain ainsi que du sommet « Entreprises et climat », de même que son leadership dans le cadre du Conseil consultatif scientifique, son activité dans le domaine des océans et de la biodiversité et dans l’organisation du Forum des jeunes 2015 en novembre prochain sur le thème du changement climatique.

Évoquant le partenariat entre l’UNESCO et la fondation Abertis, Irina Bokova a salué l’Espagne pour la participation du secteur privé à la recherche et l’innovation en vue du développement durable, s’appuyant sur l’expertise acquise par le Centre international sur les réserves de biosphère de la Méditerranée de l’UNESCO, situé au Castellet, près de Barcelone – qui fournit un laboratoire de ressources unique en son genre sur la durabilité dans les espaces naturels, les services environnementaux dans les réserves de biosphère et les indicateurs de durabilité, notamment dans les écosystèmes marins, ainsi que sur la coopération Nord-Sud relative aux réserves de biosphère et parcs nationaux dans la région méditerranéenne.