Le second Vice-Président de l’Afghanistan exprime son vif soutien à l’UNESCO

« L’alphabétisation, l’éducation et la protection de son riche patrimoine culturel font partie des domaines prioritaires de coopération de l’Afghanistan avec l’UNESCO », a déclaré M. Mohammad Sarwar Danish, second Vice-Président de République islamique d'Afghanistan, lors d’une réunion avec la Directrice générale, Irina Bokova, le 9 septembre 2015.

M. Danish, qui a pris la parole à l’occasion de l’ouverture de la réunion mondiale sur l’alphabétisation et les sociétés durables, au Siège de l’UNESCO, le 8 septembre, préside plusieurs sous-commissions gouvernementales en rapport avec la mission de l’UNESCO, notamment sur l’alphabétisation, l’égalité des genres et les femmes, les jeunes et les sciences culturelles et sociales. Il a souligné l’importance du mandat de l’UNESCO, en ajoutant que l’éducation, la culture et la science avaient un rôle de plus en plus central à jouer dans le monde d’aujourd’hui. « Le peuple et le Gouvernement de l’Afghanistan attachent beaucoup de prix aux activités de l’UNESCO », a-t-il déclaré, en rappelant que son pays a rejoint l’UNESCO en 1948 et qu’en dépit d’une situation souvent difficile est resté un membre actif de l’Organisation.

Évoquant la part essentielle prise par l’UNESCO dans l’alphabétisation de son pays dans le cadre du programme de renforcement de l’alphabétisation en Afghanistan (soutenu par le Japon, la Suède et la Finlande) et du projet de renforcement de l’alphabétisation de la police afghane, M. Danish a ajouté qu’il restait à surmonter de grandes difficultés qui nécessitaient davantage d’attention et un soutien accru de la part des donateurs.

À propos de la richesse de l’histoire de l’Afghanistan et de sa contribution culturelle à l’humanité, M. Danish a fait part des difficultés que rencontrait son pays pour protéger et restaurer un grand nombre de ses sites historiques. Il a demandé l’assistance de l’UNESCO dans l’inscription de biens matériels et immatériels du patrimoine culturel et dans l’organisation de formations de courte durée pour renforcer les capacités des institutions du patrimoine culturel dans les provinces qui abritent le plus grand nombre de sites historiques.

M. Danish a salué l’action du Bureau de l’UNESCO à Kaboul et recommandé son renforcement et a rappelé l’importance de soutenir les nombreuses organisations non gouvernementales du pays spécialisées dans l’éducation, la culture et la science. Il a affirmé l’ambition de l’Afghanistan de renforcer sa représentation au sein de l’UNESCO, notamment par le biais de son adhésion à des commissions et comités intergouvernementaux divers.

La Directrice générale a souligné l’importance du partenariat de l’UNESCO avec l’Afghanistan et déclaré que l’Organisation nourrissait de « grandes ambitions » pour le pays, en référence au programme ELA (Amélioration de l’alphabétisation en Afghanistan), à la vaste coopération dans le domaine de l’éducation et à la richesse culturelle millénaire du pays. « Je connais le prix que le Président Ghani attache au patrimoine et au développement des industries culturelles, qui sont un moteur pour l’économie et un facteur de cohésion sociale », a-t-elle déclaré en ajoutant que l’UNESCO se tenait prête à mobiliser un plus grand soutien en faveur de la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel matériel et immatériel.

Elle a exprimé l’espoir que le Président Ghani puisse assister au Forum des dirigeants de la Conférence générale de l’UNESCO afin de transmettre un message primordial sur la construction de la paix et le développement durable à l’occasion du 70e anniversaire de l’Organisation.