Un séminaire international de l’UNESCO exploite la force du réseau des écoles pour lutter contre le changement climatique

dscf7671.jpg

© UNESCO

Plus d’une centaine de participants ont contribué à un séminaire de deux jours visant à mobiliser les écoles et à souligner leur rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique.

Le séminaire, intitulé « Faire face au changement climatique : la réponse des écoles du réSEAU », s’est tenu les 7 et 8 décembre au Siège de l’Organisation, à Paris, et a été ouvert par la Directrice générale Irina Bokova.

Le Réseau du système des écoles associées de l'UNESCO (réSEAU) rassemble plus de 10 000 écoles dans 181 pays.

Mme Bokova a déclaré que le réseau dessinait une nouvelle carte du monde, réunissant des jeunes hommes et des jeunes femmes à travers des valeurs communes leur permettant de devenir des citoyens du monde.

« La durabilité commence à l’école. C’est pourquoi le Réseau du système des écoles associées de l'UNESCO est si important. Les écoles du réSEAU sont des baromètres, sensibles aux besoins des communautés et des sociétés. Ce sont également des chefs de file, qui intègrent les priorités et les valeurs de l’UNESCO dans les contextes locaux », a-t-elle déclaré.

Le séminaire, qui s’est tenu dans le cadre de la Conférence de Paris sur le climat (COP21), a réuni des coordonnateurs nationaux, des enseignants et des élèves de 55 écoles du réSEAU de 11 pays.

Conformément au Programme d’action global de l’UNESCO, les participants ont discuté avec des experts de l’éducation en vue du développement durable (EDD) et du changement climatique sur les moyens de transformer les environnements d’apprentissage par le biais d’une « approche globale de l’école » et d’intégrer les principes de durabilité dans les milieux éducatifs.

Afin d’aider les écoles du réSEAU à mettre en œuvre cette approche, l’UNESCO a commandé des orientations sur l’action en faveur de l’EDD et du climat à l’intention des enseignants, qui ont été examinées durant le séminaire.

Le séminaire fait office de tremplin pour intégrer les questions relatives au changement climatique dans les écoles du réSEAU, en commençant par les écoles et les pays participants – Allemagne, Brésil, Danemark, France, Grèce, Indonésie, Japon, Liban, Namibie, République dominicaine et Sénégal – puis en élargissant l’initiative à d’autres pays.

La manifestation a également donné lieu à un forum public (le 7 décembre) visant à encourager les écoles du réSEAU à intensifier leurs actions et à leur fournir conseils et soutien. Le 8 décembre, les écoles du réSEAU ont participé à des présentations de projets, des débats et des ateliers, afin de partager de bonnes pratiques et d’élaborer des stratégies pour renforcer l’action.