Sensibilisation au Partenariat Mondial pour l’Education au Gabon

11 Mars 2016

Dans le contexte de l’Agenda commun du Cadre d’Action 2030, l’UNESCO a réuni aujourd’hui plus d’une quarantaine de partenaires afin de soutenir le Gabon dans l’élaboration de son Plan du Secteur Education (PSE), pour un système éducatif équitable, de qualité et un apprentissage tout au long de la vie pour tous.

Connaître et comprendre le processus et l’intérêt du Gabon d’adhérer au Partenariat Mondial pour l’Education en vue de l’élaboration d’une feuille de route pertinente et applicable pour la création d’une stratégie sectorielle de l’éducation au Gabon, tel est le leitmotiv de l’UNESCO et du Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique qui ont réunis les principales parties prenantes dans les questions de l’éducation.

Plus de 60 participants représentant les Départements ministériels, les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), les Ambassades et Agences du Système des Nations unies,   les associations des parents d’élèves et de la société  civile ont participé à cette journée de sensibilisation en présence du  Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique,Président de la Commission nationale pour l'UNESCO, M. Florentin MOUSSAVOU, de Madame la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies, Marie-Evelyne Petrus BARRY et du Représentant de l’UNESCO au Gabon, Monsieur Vincenzo FAZZINO.

En 2000 à Dakar, 164 gouvernements ont approuvé l‘initiative « Education Pour Tous » et les 6 objectifs à atteindre en 2015. Cependant, l’évaluation de ces objectifs au Gabon, comme dans certains pays de la sous-région, a démontré que le système éducatif reste défaillant malgré les multiples efforts consentis par le Gouvernement et ses partenaires multi et bi-latéraux.

Le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, a dans son propos reconnu que « le Partenariat Mondial pour l’Education est une réelle opportunité pour le Gabon. Le Gouvernement partage alors cette détermination de l’UNESCO, de cueillir les fruits du progrès de l’éducation, de la science de la culture et des technologies de l’information et de la communication et de les utiliser pour le bien-être de la population ».

L’action de l’UNESCO pour la promotion du secteur via le PME vise à garantir à chaque enfant, une éducation de base efficace, un environnement scolaire propice à l’épanouissement intellectuel et surtout aux formations professionnalisantes pour une intégration rapide dans le monde de l’emploi. Cette journée qui a fait suite à l’atelier technique des experts nationaux de l’éducation tenu le 9 mars dans les locaux du Bureau UNESCO de Libreville a permis d’élaborer une feuille de route pour la mise en place du Plan Sectoriel de l’Education.

Aussi, le Représentant de l’UNESCO au Gabon, a tenu à rappeler que le PME est « une entreprise qui, pour aboutir, a besoin de la participation de tous les acteurs de l’éducation dans le pays ».


Les participants suivant la présentation du Partenariat Mondial pour l’Education.
Les participants suivant la présentation du Partenariat Mondial pour l’Education.
© UNESCO

Cest ainsi qu'à tour de rôle, les représentants de l’administration et les PTF ont fait état de leur intention d’adhérer au PME. A l'exemple du PNUD qui souhaite travailler pour la conception des stratégies pour une meilleure qualité de l’enseignement, du FNUAP qui veut appuyer l’élaboration des programmes d’éducation à la reproduction sexuelle et à la parité des sexes et, de  la Banque Mondiale qui propose de financer le processus d’élaboration des statistiques du secteur éducation.

La tâche revient à présent au Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique de formaliser la demande d’adhésion du Gabon à ce processus et de solliciter un appui pour l’élaboration du PSE.