Session de formation des radios locales de l’Est de la RDC sur le journalisme d’investigation, le genre, la programmation radiophonique et l’utilisation des Tics dans la production radiophonie

05 Décembre 2016

Pour un désenclavement des médias œuvrant dans la partie Est de la RDC

Lancé en tant que programme pilote dans sa phase 1 entre 2012 et 2015, le projet « Renforcer les radios locales par les technologies de l’information et de la communication » qu’exécute l’UNESCO avec l’appui financier de l’Agence Suédoise d’aide au développement, SIDA en sigle, s’installe avec succès dans la partie Est de la République Démocratique du Congo dans la phase 2 de sa mise en œuvre comprise entre 2015 et 2018.

Trois radios diffusant à l’Est de la RDC et bénéficiaires du projet dans sa seconde phase de mise en œuvre ainsi que 10 organes de presse audiovisuelle et écrite de la ville de Goma ont pris part du 21 au 26  novembre 2016 à Goma, à une session de formation avec des ateliers sur le journalisme d’investigation, le genre, la programmation radiophonique , le travail collaboratif avec les réseaux des correspondants de presse et l’utilisation des Tics dans la gestion financière, dans le management ainsi que la gestion des sms dans la production radiophonique.

Au cours de ses échanges avec les participants, le Représentant de l’UNESCO en RDC, Abdourahamane Diallo, a souligné qu’à travers le choix porté sur la radio Canal Révélation de Bunia en Ituri, la radio Muungano de Beni et la radio Dorika FM de Nyamilima  (Territoire de Rutshuru) dans le Nord-Kivu, l’UNESCO  a traduit dans le concret son engagement, en tant qu’agence du système des Nations Unies ayant un mandat spécifique dans le secteur de Communication et de l’Information, à œuvrer dans l’intérêt de tous les journalistes et de tous les médias, en accordant une attention soutenue à ceux qui évoluent dans les zones de crises et des conflits. « Vous êtes certes dans des zones de conflits, vous constituez ainsi des puissants vecteurs de Paix et de Dialogue et en tant que bénéficiaires du projet des ambassadeurs de l’UNESCO. Par ailleurs votre proximité avec les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO constitue une opportunité que nous ne pouvons manquer de saisir pour solliciter votre accompagnement dans la diffusion des informations et dans l’éducation des populations riveraines de ces sites sur leur importance pour le pays et pour l’ensemble de l’Humanité » a dit Monsieur Diallo.

Les trois radios ont des zones de couverture dans la sphère géographique de la Réserve de  faune à Okapi, du parc national des Virunga et du Parc national, de Kahuzi Biega, qui figurent parmi les cinq sites du patrimoine mondial situés en RDC.

« L'objectif principal de ces ateliers de formations est de contribuer à la promotion de la Communication pour le Développement, par une amélioration de la  qualité de programmation de vos médias  sous la prise en compte des sujets de préoccupation des populations, de la production des informations en provenance de toutes vos zones de couverture et de l’utilisation des technologies de l’information, aussi bien dans le management que dans la production radiophonique » a souligné pour sa part Meissa Diop, Spécialiste de programme Education au Bureau de l’UNESCO à Kinshasa qui avait ouvert cette session de formation au nom du Représentant de l’UNESCO.

Parlant au nom du Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS-INC) et Président de la Commission Nationale pour l’UNESCO de la RDC, Monsieur Jovin Mukadi, Conseiller du Ministre en charge de la Coopération internationale, a rendu hommage à l‘UNESCO pour ses diverses interventions en faveur des médias congolais et a invité les participants à tirer pleinement partie de ces formations pour leur perfectionnement dans la pratique d’un journalisme au service du développement.

Enfin le Directeur de la Radio Dorika Fm, Innocent Mpendakazi a exprimé ses vifs remerciements à l’UNESCO au nom des participants. « Ce projet, au regard des formations prévues, nous offre sûrement une plate-forme pour le développement des connaissances dans l’exercice de notre métier et aussi pour l'échange d'expériences et la formulation de nouvelles perspectives sur la gestion de nos radios au bénéfice des populations qui nous écoutent » a-t-il conclu.

Au cours de la même semaine, l’UNESCO a organisé une session analogue en faveur de la radio Lobiko de Mbandaka en province de l’Equateur et entend la poursuivre au mois de décembre 2016 dans deux autres radios bénéficiaires du projet à savoir la radio Manika à Kolwezi dans la province du Lualaba et la radio Madimba de Gungu dans la province du Kwilu.

Pour tout contact : Bureau de la Représentation de l’UNESCO en RDC

                                 Avenue des Ambassadeurs n°2, Kinshasa-Gombe

                                 Email : kinshasa@unesco.org

                                 Tél : (+243) 818848253