Des sites en Arabie saoudite, en Italie et en Jordanie inscrits sur la Liste du patrimoine mondial

infocus_whc2015_saudiarabia_04.jpg

Figures de dromadaires de différentes tailles, de profil, à Jabal Al-Manjor, Shuwaymis (Arabie saoudite)
© Saudi Commission for Tourism and Antiquities
03 Juillet 2015

Bonn, 3 juillet – Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Bonn (Allemagne) jusqu’au 8 juillet, a approuvé au cours de sa session de l’après-midi  l’inscription de trois sites culturels : La Palerme arabo-normande et les cathédrales de Cefalú et Monreale (Italie), le Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Jordanie) et l’Art rupestre de la région de Hail en Arabie saoudite.

Le Comité du patrimoine mondial a ajouté les sites culturels suivants à la Liste du patrimoine mondial (par ordre d’inscription) :

Palerme arabo-normande et les cathédrales de Cefalú et Monreale (Italie) – La Palerme arabo-normande (deux palais, trois églises, une cathédrale et un pont) et les cathédrales de Cefalú et Monreale, sur la côte nord de la Sicile, constituent une série de neuf structures civiles et religieuses datant de l’époque du royaume normand de Sicile (1130-1194). Ensemble, ils illustrent un syncrétisme socio-culturel entre les cultures occidentales, islamique et byzantine de l’île qui fut à l’origine de nouveaux concepts d’espace, de construction et de décoration. Ils témoignent également de la coexistence fructueuse de peuples d’origines et de religions diverses (musulmanes, byzantines, latines, juives, lombardes et françaises).

Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Al-Maghtas) (Jordanie) – Situé sur les rives orientales du Jourdain, à neuf kilomètres au nord de la Mer morte, le site archéologique inclut deux zones archéologiques principales, Tell Al-Kharrar, également connue sous le nom de Jabal Mar Elias (la colline d’Élie), et la zone des églises Saint-Jean-Baptiste près du Jourdain. Ce lieu, au cœur d’une nature sauvage, est considéré selon la tradition chrétienne comme le site probable du baptême de Jésus de Nazareth par Jean-Baptiste. Des vestiges d’origine romaine et byzantine, tels que des églises et des chapelles, un monastère, des grottes ayant servi de refuges à des ermites et des bassins baptismaux, témoignent de la valeur religieuse du lieu. Le site est une destination de pèlerinage pour les chrétiens.

Art rupestre de la région de Hail en Arabie saoudite – Ce bien en série est composé de deux sites au paysage désertique : le djebel Umm Sinman à Jubbah et les djebels al-Manjor et Raat à Shuwaymis. La chaîne de collines d’Umm Sinman surplombe un lac d’eau douce, aujourd’hui disparu, qui fournissait de l’eau aux hommes et aux animaux dans la partie sud du grand désert de Nefoud. Les ancêtres des populations arabes actuelles y ont laissé des traces de leur présence sur de nombreux panneaux de pétroglyphes et de nombreuses inscriptions. Les djebels al-Manjor et Raat forment les escarpements rocheux d’un oued aujourd’hui ensablé présentant un grand nombre de représentations humaines et animales qui couvrent près de 10 000 ans d’histoire humaine.

Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 5 juillet inclus.

***

Les documents relatifs aux travaux du Comité peuvent être consultés en ligne

Pour suivre la retransmission en direct du Comité

Contacts médias :

Isabelle Le Fournis, Service de presse de l'UNESCO, i.le-fournis@unesco.org,
+33 (0) 6 12 19 74 01 ou +49 157 84 30 55 04

Agnès Bardon, Service de presse de l'UNESCO, a.bardon@unesco.org,
+33 (0) 6 80 24 13 56 ou +49 157 84 58 39 48

Suivez le Comité sur #PatrimoineMondial et sur https://www.facebook.com/unescofr

Des images vidéo des nouveaux sites inscrits sont disponibles ici dès leur inscription

Des photos des nouveaux sites inscrits sont disponibles ici dès leur inscription

***