Soudan du Sud : succès de l’initiative YouthMobile pour la formation au développement d’applications mobiles

En partenariat avec Zain, la Dev School of Kenya et l’Université de Juba, l’UNESCO a organisé son premier atelier YouthMobile du 12 au 22 août 2014, destiné à former 40 étudiants du Soudan du Sud au développement d’applications mobiles. L’initiative YouthMobile a pour objectif d’autonomiser les jeunes en leur fournissant un niveau élevé de compétences et de confiance nécessaires à la création d’applications mobiles permettant de mettre en place un véritable développement durable. Au Soudan du Sud, les participants de cet atelier sont parvenus à créer 10 applications mobiles pertinentes pour résoudre des problèmes locaux comme le maintien de la paix, la création durable d’emplois pour les jeunes et le respect de la confidentialité.

Cette formation sur dix jours s’est déroulée à l’Université de Juba, au Soudan du Sud. Martha Chumo, directrice de la Dev School, a dirigé un atelier approfondi sur le développement d’applications mobiles en utilisant le programme App Inventor, développé par l’institut de renommée mondiale Massachusetts Institute of Technology (MIT, Etats-Unis).

Les 40 participants ont été formés avec succès au niveau débutant du programme du MIT qui leur a appris à créer des applications mobiles de base. Lors de la cérémonie de clôture le 23 août, les participants ont été répartis au sein de plusieurs équipes pour développer et présenter leurs nouvelles applications mobiles pour œuvrer pour la paix, la création d’emploi pour les jeunes, la confidentialité et la culture.

Dona Apiyo et Ponny Rose Lupai, âgées de 25 et 28 ans, ont présenté avec fierté leur application servant d’outil éducatif ludique pour apprendre aux enfants le drapeau du Soudan du Sud. Cette application permet à ses utilisateurs de dessiner le drapeau du pays et d’apprendre la signification de chacune de ses couleurs.

Rana Najmaldin et Poni Wani, âgées de 22 ans, ont choisi de développer une application mobile qui donne des informations sur le Soudan du Sud de manière efficace en encourageant le concept de paix parmi la population du pays.

Les étudiants ont commencé à développer leurs propres applications mobiles à partir du 4e jour de formation, chaque équipe disposant d’à peu près 10 jours pour la conception de son application. Pour un grand nombre d’entre eux, l’utilisation des TIC et des téléphones portables pour encourager le développement était quelque chose de nouveau.

Maria Chana, participante de 19 ans, a exprimé son enthousiasme à l’idée de faire carrière dans les applications mobiles : « J’ai toujours voulu travailler dans le secteur des technologies de l’information et cet atelier m’a motivée à aller de l’avant. Je voudrais avancer et enseigner à plus de personnes le développement d’applications mobiles. Je suis très reconnaissante d’avoir reçu cette formation. », a-t-elle déclaré.

Muyou Charity Lady a décrit la formation comme non seulement utile pour elle-même mais également pour les jeunes femmes cherchant à acquérir « l’opportunité et les compétences pour créer de nouveaux  développements dans le secteur des technologies de l’information, du social et de l’éducation ».

Araba Victoria Gunga a vivement encouragé la participation des jeunes aux ateliers de formation au développement des applications mobiles en déclarant : « le développement des applications mobiles est vraiment quelque chose de nouveau, quelque chose que je n’avais pas appris auparavant ».

Les présentations finales des applications mobiles développées ont eu lieu lors de la cérémonie de clôture qui s’est déroulée au College of Computer Science and Information à l’Université de Juba

La cérémonie de clôture a également été l’occasion pour David Lukudu (Université de Juba), Martha Chumo (Dev School), Pauline Elaine Riak (Université de Juba), Basel Manasrah (Zain South Sudan), Salah Khaled (UNESCO) et Rebecca Joshua Okwachi (Ministre des télécommunications et des services postaux) de faire partager leur point de vue sur l’initiative.

L’UNESCO et Zain South Sudan se sont réjouis de constater que ce premier niveau de formation avait donné lieu au développement de dix applications mobiles

L’atelier YouthMobile a connu un grand succès grâce à son partenariat avec Zain South Sudan, un fournisseur local de télécommunications mobiles, et avec l’Université de Juba.

Zain a généreusement fourni aux étudiants 20 téléphones mobiles androïdes avec un accès aux données prépayé et l’Université de Juba a soutenu l’initiative en prêtant 40 ordinateurs.

Dans les mois à venir, l’UNESCO et Zain espèrent organiser de nouveaux ateliers similaires au Soudan du Sud et dans les pays voisins afin d’offrir au maximum de jeunes la possibilité de suivre des formations au développement d’applications mobiles.

L’objectif final de l’initiative YouthMobile de l’UNESCO est de former environ 25 000 jeunes issus du monde entier, afin de leur apporter les compétences nécessaires pour développer, promouvoir et commercialiser 5 000 applications mobiles d’ici 2017.

L’UNESCO organise actuellement des ateliers YouthMobile similaires au Kenya, au Nigeria, en Jordanie et au Liban.

Vous pouvez consulter des photos de l’atelier à l’adresse suivante : https://www.flickr.com/photos/125945777@N02/.

Pour plus d’informations sur l’initiative YouthMobile de l’UNESCO, suivez-nous sur Twitter, Flickr, Slideshare, Youtube, Soundcloud ou visitez notre site.

Contact :

Lydia Gachungi
Tél : +211 911 066002/922066002
Courriel : l.gachungi(at)unesco.org