Soutenir la protection de l’enfance et l’éducation est une condition essentielle à la réussite des objectifs de développement durable

Le 24 septembre, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a participé à une manifestation intitulée : « Enfance et ODD : donner à chaque enfant sa chance » organisée par la fondation World Childhood, en collaboration avec Mentor International et la mission permanente de la Suède auprès de l’Organisation des Nations Unies, qui s’est tenue au Siège de l’ONU à New York.

La manifestation qui s’est tenue en présence de Sa Majesté la Reine Silvia de Suède, a été marquée par les discours de l’ancienne Première Dame de l’Afrique du Sud et du Mozambique, Graça Machel, de S.E. Janette Kagame, Première Dame du Rwanda, de Jan Eliasson, Secrétaire général adjoint de l’ONU, du lauréat du prix Nobel de la paix Kailash Satyarthi, de Jeffrey Sachs et de Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, ainsi que des représentants de plusieurs entreprises privées, dont Ericsson.‎ Était également présente l’actrice et activiste Uma Thurman.

La manifestation présidée par Robyn Curnow de CNN avait pour objet d’étudier comment les gouvernements, la société civile, le milieu universitaire et le secteur privé pouvaient mobiliser une volonté politique et des investissements afin que chaque enfant parvienne à développer tout son potentiel.

« Le lien entre le bien-être des enfants et les objectifs de développement durable est une évidence », a déclaré la Directrice générale. « Ces objectifs ne pourront pas réussir sans que ce bien-être soit assuré ».

« Tout commence sur les bancs de l’école », a-t-elle ajouté. « Et nous avons besoin de partenariats solides entre les gouvernements, la société civile et le secteur privé en faveur de l’innovation. »

Pour la Directrice générale, les droits des enfants établissent entre les OMD et les ODD un pont qui doit être franchi.

« Toute l’attention doit se porter sur les plus vulnérables, sur les 58 millions d’enfants, en majorité des filles, dans le monde qui ne sont pas scolarisés. »

« Nous devons tout mettre en œuvre pour les aider, c’est une condition essentielle à la réussite des efforts entrepris », a déclaré Irina Bokova.

« Les ODD doivent afficher les traits d’une jeune adolescente – scolarisée, en sécurité, encore non mariée et capable d’aspirer à réaliser ses rêves », a ajouté la Directrice générale.