Tolérance et non-violence : Ibrahim Ag Idbaltanat, lauréat du prix UNESCO-Madanjeet Singh 2014, à l’honneur au Mali

190f9f8adf.jpg

© UNESCO
11 Mai 2015

Le Ministère de la Réconciliation Nationale du Mali, en collaboration avec le Bureau de l’UNESCO à Bamako, ont célébré le 11 mai dernier au Centre Culturel TUMAST, le Prix UNESCO-Madanjeet Singh pour la tolérance et la non-violence décerné en 2014 à M. Ibrahim Ag Idbaltanat.

Ce prix prestigieux, qui porte le nom de l’écrivain, artiste et diplomate indien Madanjeet Singh, a été décerné à M. Ibrahim Ag Idbaltanat en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la consolidation de la paix et à la résolution des conflits entre les différents groupes de la société malienne, à travers le dialogue et la non-violence.

La cérémonie s’est déroulée en présence de M. Zahabi Ould Sidi Mohamed, Ministre malien de la Réconciliation Nationale, de M. Mohamed Ag Erlaf, Ministre de l’Environnement et de l’Assainissement, ainsi que de nombreuses autres personnalités qui ont tenu à démontrer leur soutien au lauréat.

Comme l’a évoqué le Ministre de la Réconciliation Nationale lors de son discours : « Ibrahim Ag Idbaltanat est un levier de lutte contre les injustices et les inégalités sociales. Je suis convaincu que le combat qu’il a mené (…) il va le continuer dans la même voie de non-violence. Qu’il servira d’inspiration à  beaucoup d’autres maliens ».

M. Lazare Eloundou, directeur du Bureau de l’UNESCO à Bamako a quant à lui déclaré : « Ibrahim, vous êtes une source d’inspiration pour nous tous, pour les nouvelles générations, un appel à faire de la tolérance un comportement quotidien, une vigilance active, à renouveler chaque jour pour construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes ».

La cérémonie, organisée durant une semaine significative de l’histoire du Mali, est devenue le symbole des efforts mis en œuvre pour bâtir une paix durable dans le pays. Ainsi, le récipiendaire du prix a voulu remercier, dans un discours émouvant, les autorités présentes et son équipe, en plus de véhiculer un message d’espoir au peuple malien : « Je refuse de céder au pessimisme car pour moi, la réconciliation et la paix sont toujours possibles. La non-violence est la voie vers I'humanité ».

Les discours officiels et témoignages ont été suivis de l’animation musicale du groupe de Takamba Douma Maïga et Baba Salah.