L’UNESCO à la 70e session de l’Assemblée générale des Nations Unies et l’adoption du programme de développement pour l’après-2015

general_assembly_688px.jpg

© UN Photo/Marco Castro

Du 22 au 30 septembre, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, sera à New York pour participer à une série d’événements de haut niveau dans le cadre de la 70e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Elle se joindra aux chefs d’État et de gouvernement, aux hauts responsables des Nations Unies et aux représentants de la société civile pour l’adoption historique des nouveaux Objectifs de développement durable (ODD), du 25 au 27 septembre. Ces objectifs forment un programme de développement durable, universel et ambitieux, un programme « du peuple, par le peuple et pour le peuple », conçu avec la participation active de l’UNESCO.

Un coup d’accélérateur pour l’éducation de qualité

Dans ce contexte, l’UNESCO réaffirmera l’importance d’une éducation inclusive et de qualité pour tous afin d’assurer un développement durable.

La Directrice générale prendra part, le 26 septembre, à une manifestation de haut niveau organisée par l’UNESCO dans le cadre de l’Initiative mondiale pour l'éducation avant tout (GEFI) du Secrétaire général de l’ONU et intitulée « Un pont entre les OMD et les ODD pour l’agenda Éducation 2030 ».

Ce sera l’occasion pour les partenaires, les pays champions de la GEFI et les défenseurs de la jeunesse de se rassembler pour faire progresser l’agenda Éducation 2030 en réaffirmant leur volonté de placer au cœur de la mise en œuvre du programme de développement pour l’après-2015 une éducation et un apprentissage tout au long de la vie de qualité, inclusifs et équitables. L’accent sera mis sur la Déclaration d’Incheon adoptée par 160 États membres et la communauté de l’éducation lors du Forum mondial sur l'éducation 2015, tenu à Incheon (République de Corée) le 21 mai 2015.

La Directrice générale ouvrira cette manifestation en sa qualité de Secrétaire exécutive du Comité directeur de la GEFI. Mme Peng Liyuan, Première Dame de la République populaire de Chine et Envoyée spéciale de l’UNESCO pour la promotion de l’éducation des filles et des femmes, S. E. Mme Park Geun-Hye, Présidente de la République de Corée, Mlle Malala Yousafzay, lauréate du prix Nobel de la paix, et M. Gordon Brown, Envoyé spécial des Nations Unies pour l'éducation mondiale, prendront la parole lors de cette séance d’ouverture.

La Directrice générale participera également, le 30 septembre, à une manifestation de haut niveau intitulée « Assurer la prise en compte du droit à l’éducation face aux situations d’urgence dans le programme de développement pour l’après-2015 » et organisée conjointement par les missions permanentes du Bénin, de la Bosnie-Herzégovine, du Costa Rica, du Nicaragua, de la Norvège, du Portugal, du Qatar et du Royaume-Uni auprès de l’Organisation des Nations Unies. L’accent sera mis sur le droit à l’éducation dans les situations d’urgence afin de créer une dynamique politique et d’aboutir à des propositions concrètes sur la manière de défendre ce droit dans de telles situations.

Dans le même contexte, la Directrice générale participera aussi, le 29 septembre, à une réunion organisée par la Coalition mondiale des entreprises pour l'éducation (Global Business Coalition for Education) pour étudier comment le secteur des entreprises peut œuvrer aux côtés des fondations et donateurs internationaux afin de mener les politiques, les efforts de sensibilisation et l’action nécessaires pour que l’éducation devienne une priorité dans les situations d’urgence.

Le 29 septembre, la Directrice générale prendra part à la première réunion de la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives mondiales, lancée lors du Sommet d'Oslo sur l'éducation pour le développement, en juillet 2015.

Au cours d’une manifestation organisée le 26 septembre à l’occasion du 150e anniversaire de l’Union internationale des télécommunications (UIT), la Directrice générale soulignera combien il est important de résoudre la crise à laquelle le monde est aujourd’hui confronté en matière d’enseignement des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques.

Protection du patrimoine culturel et lutte contre l’extrémisme violent

À New York, la Directrice générale appellera l’attention sur la protection du patrimoine culturel et la lutte contre le trafic des biens culturels, des impératifs de sécurité indispensables à l’édification de la paix et au développement durable. Elle soulignera également l’importance d’investir dans la jeunesse et dans l’accès à l’éducation pour lutter contre l’extrémisme violent. 

L’UNESCO est coorganisatrice d’une manifestation de niveau ministériel avec les missions permanentes de la Jordanie et de l’Italie auprès des Nations Unies ainsi qu’INTERPOL et l’UNODC intitulée « Protéger le patrimoine culturel : un impératif pour l’humanité », qui se tiendra le 27 septembre. Cette manifestation inaugurera un nouveau partenariat visant à tirer parti de l’engagement des gouvernements, du système des Nations Unies, ainsi que des partenaires de la sécurité, du développement et de l’aide humanitaire et d’autres en faveur de la protection du patrimoine mondial, en appelant à la reconnaissance du rôle joué par le patrimoine culturel dans les efforts de maintien de la paix, d’aide humanitaire et de développement. Y interviendront des représentants gouvernementaux de haut niveau et des chefs de Secrétariat d’organismes des Nations Unies.


UNESCO Director-General, Irina Bokova, addressing the UN General Assembly, May 2015
© UN Photo/Loey Felipe

 

Le 24 septembre, la Directrice générale participera à une conférence de haut niveau sur la destruction du patrimoine culturel dans les zones de conflit organisée par l’Asia Society, la Coalition pour les antiquités et l’Institut du Moyen-Orient.  Les principaux intervenants y seront S. E. M. Ibrahim Al-Jaafari, Ministre des affaires étrangères de l’Iraq, S. E. M. Nasser Judeh, Ministre des affaires étrangères du Royaume hachémite de Jordanie, M. Kevin Rudd, Président de l’Institut stratégique de l’Asia Society, Mme Josette Sheeran, Présidente de l’Asia Society et Mme Deborah Lehr, Présidente de la Coalition pour les antiquités.

Le 29 septembre, la Directrice générale participera à une table ronde sur le thème : « Antiquités en zone de conflit : élaborer une riposte publique/privée pour sauver le patrimoine menacé de l’Iraq et de la Syrie », organisée par le Metropolitan Museum of Art et le Département d’État américain.

Le 29 septembre, la Directrice générale participera, au nom des Nations Unies, à un « Sommet des dirigeants sur la lutte contre l’EI et l’extrémisme violent », organisé par le Président des États-Unis, S. E. M. Barack Obama.

Le 28 septembre, la Directrice générale s’exprimera à la réunion annuelle de l’Alliance économique internationale sur le thème : « Culture et lutte contre l’extrémisme violent ». Au nombre des participants figureront S. E. Mme Rama N’Diaye Ramatoulaye Diallo, Ministre de la culture du Mali, S. E. M. Bert Koenders, Ministre des affaires étrangères des Pays-Bas,
S. E. M. Thomas Pickering, Mme Grete Faremo, Directrice exécutive du Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets et S. E. Mme Cynthia Schneider.

Mettre l’égalité des genres au service du développement durable

La Directrice générale prendra part à des manifestations de premier plan mettant en exergue le rôle de chef de file de l’UNESCO en matière d’égalité des genres et d’autonomisation des femmes au service d’un développement et d’une paix durables et son rôle de plaidoyer à cet égard.

Elle prononcera une allocution lors du Dialogue interactif 2 sur le thème « Lutter contre les inégalités, autonomiser les femmes et les filles et ne laisser personne en marge », organisé le 25 septembre et coprésidé par S. E. Mme Kolinda Grabar-Kitarovic, Présidente de la République de Croatie, et S. E. M. Uhuru Kenyatta, Président de la République du Kenya. Ce dialogue visera à trouver des solutions en vue de lutter contre les inégalités au sein des pays et entre eux et à aider les pays dans des situations particulières, à accompagner tous les groupes vulnérables, à réaliser l’égalité des genres, et à assurer l’accès de tous à l’éducation, à la santé, à la protection sociale et à une eau potable et des services d’assainissement sûrs et bon marché.

La Directrice générale assistera à la cérémonie d’ouverture de la rencontre intitulée « Réunion de mobilisation des dirigeants du monde en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes : S’engager à agir », coorganisée le 27 septembre, 20 ans après les Déclaration et Programme d'action de Beijing, par la République populaire de Chine et ONU-Femmes. S. E. M. Xi Jinping, Président de la Chine, et M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, prononceront une allocution. Cette manifestation réunira des chefs d’État et de gouvernement, qui s’engageront à accélérer la mise en œuvre de l’égalité des genres selon un calendrier conforme au programme de développement pour l’après-2015.

La Directrice générale participera à une manifestation organisée le 28 septembre par l’Université asiatique pour les femmes sur le thème « Sabaya, sœur, étudiante : surmonter la vulnérabilité par l’éducation ». Mme Rukmini Callimachi, deux fois finaliste du prix Pulitzer et correspondante étrangère du New York Times, Mme Elizabeth McCormack, Conseillère de la famille Rockefeller, et Mme Catherine Russell, Ambassadrice chargée de mission pour les questions mondiales concernant les femmes, seront au nombre des orateurs de marque.

En sa qualité de coprésidente de la Commission sur le large bande, la Directrice générale participera, le 24 septembre, au lancement du rapport du Groupe de travail sur la problématique hommes-femmes dans le haut débit intitulé « La cyber-violence à l’égard des femmes et des filles », auquel participeront également la baronne Beeban Kidron, Mme Anita Sarkeesian, porte-drapeau de la sécurité en ligne, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU-Femmes, et Mme Helen Clark, Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement.

La Directrice générale participera à la réunion de la Commission « Le large bande au service du développement numérique », le 26 septembre. S. E. M. Paul Kagame, Président de la République du Rwanda, M. Caros Slim Helú, Président de la Fondation Carlos Slim, et M. Houlin Zhao, Secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications, participeront également à la réunion.

Mme Bokova participera à la « Conférence internationale sur le développement durable », organisée le 23 septembre sur le thème « Mettre en œuvre les ODD : le démarrage » à l’Institut de la Terre de l’Université Columbia à New York. Cette conférence rassemblera des professionnels du secteur privé, du monde universitaire, de l’administration publique et de la société civile, ainsi que des étudiants des plus grandes universités du monde, deux jours avant la tenue du Sommet des Nations Unies, en vue de recenser et de partager des solutions pratiques, basées sur des faits, susceptible d’appuyer les ODD. Au nombre des orateurs éminents qui prendront la parole figureront S. E. Mme Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria, S. E. Mme Mary Robinson, ancienne Présidente de l’Irlande et Présidente du Conseil d'administration de la Fondation Mary Robinson, M. Jan Eliasson, Vice-Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, ainsi que M. Jeffrey Sachs, Directeur de l’Université Columbia et Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU pour les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Pendant son séjour à New York, la Directrice générale tiendra une série de rencontres bilatérales en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies.