L’UNESCO accueille la première équipe africaine à participer au Tour de France

Le 27 juillet 2015, l’UNESCO a rendu hommage à MTN-Qhubeka, la première équipe africaine ayant participé au Tour de France. Conjointement organisé par l'Ambassade de l’Afrique du Sud, l'Ambassade de l'Erythrée et l’UNESCO dans le cadre des célébrations du 10e anniversaire de la Convention internationale contre le dopage dans le sport, l’événement a porté sur les valeurs et l’intégrité du sport qu’incarnent celle-ci, conformément au mandat de l’UNESCO.

« Le sport est un vecteur de tolérance, cohésion sociale et inclusion ; il aide à construire des sociétés saines et propres. L’engagement dans le sport enrichit la vie des individus, leur bien-être et leur développement. », comme souligné par Getachew Engida, le Directeur général adjoint de l’UNESCO.

Cette vision a été partagée par le manager de l’équipe, Douglas Ryder, qui a exprimé sa reconnaissance et a souligné les exploits de son équipe lors de cette première participation au Tour de France. Notamment, le rouleur Steve Cummings a remporté la 14e étape lors de la Journée dédiée à la mémoire de Nelson Mandela, le 18 juillet, tandis que Daniel Teklehaimanot a porté le maillot à pois du meilleur grimpeur.

Le rôle de l’Afrique dans le sport mondial et la lutte contre le dopage a également été évoqué par Son Excellence Monsieur Lejeune Mbella Mbella, Président du Groupe africain de l’UNESCO et Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en France, par Son Excellence Madame Hanna Simon, Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire de l'État d'Erythrée en France et Son Excellence Monsieur Rapulane Sydney Molekane, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Afrique du Sud en France.

Comptant 182 Etats parties, la Convention contre le dopage est le deuxième instrument le plus ratifié de l’UNESCO. Adoptée en 2005, elle constitue le cadre juridique global permettant aux gouvernements de traiter d’aspects spécifiques du dopage.