L’UNESCO appuie les provinces du Tshopo, du Haut-Uélé, du Bas-Uélé, et de l’Ituri dans l’utilisation des TIC dans l’Education : Production des données statistiques et formation continue des Enseignants .

10 Mars 2017

L’UNESCO a procédé le mercredi 08 mars 2017 marquant la célébration de la journée Internationale de la femme au lancement à Kisangani de la deuxième phase de la sous-composante du projet SIGE et Carte Scolaire numérique pour les provinces de la Tshopo, du Haut-Uélé, du Bas-Uélé, et de l’Ituri et à la remise officielle des équipements du projet d’amélioration de la qualité de l’enseignement par la formation continue des enseignants, financé par la Chine. Les deux projets misent essentiellement sur l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication pour le développement de l’Education en RDC. Ces deux activités ont été présidées par le Ministre de l'Enseignement Primaire Sécondaire et Professionnel et Président d la Commission Nationale pour l'UNESCO, en présence di Ministre Provincial de l'Education et du Représeentant de l'UNESCO.

L’atelier organisé dans le cadre du démmarage de la deuxième phase de la sous-composante SIGE et Carte Scolaire numérique à l’intention des responsables de sous-divisions de l’éducation a permis à ces derniers de pouvoir s’imprégner des outils innovants intégrés dans la stratégie de mise en œuvre du Système Informatique de Gestion de l’Education et de la production de la Carte Scolaire et destinés à la collecte, à la saisie et au traitement des données statistiques.

Au niveau de ces nouvelles provinces de l’ancienne entité de la Province Orientale., des cellules Technique Provinciales des Statistiques de l’Education (CTPSE) seront mises en place et œuvreront sous l’encadrement des Divisions Provinciales et du Ministère de l’Education  en vue , d’une part, d’optimiser substantiellement le taux de couverture et de réduire le pourcentage d’erreurs, et d’autre part de rationaliser les délais de collecte.

Dans l’après-midi du 08 mars 2017, dans les locaux de l'Institutu de Formation des Cadres de l'Enseignement Primaire et Sécondaire(IFCEPS) et  en présence du Ministre de l’Education, le Représentant de l’UNESCO en RDC Abdourahamane Diallo a remis officiellement aux autorités provinciales les équipements du projet d’amélioration de la qualité de l’enseignement par la formation continue des enseignants au cours d’une cérémonie officielle rehaussée de la présence massive des enseignantes, des élèves et étudiants de la Province.

« Ce projet qui met l’accent sur la formation des enseignants, pour améliorer la qualité d l’éducation s’inscrit en ligne droite de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 à travers l’ODD4, dont l’une des cibles (4.c) stipule qu’il faudra « D’ici à 2030, accroître nettement le nombre d’enseignants qualifiés, notamment au moyen de la coopération internationale pour la formation d’enseignants dans les pays en développement, surtout dans les pays les moins avancés » a indiqué le Représentant de l’UNESCO.

Le Ministre de l'EPSP Gaston Musemena a salué l’accompagnement de l’UNESCO et a invité les responsables provinciaux de l’éducation d’en faire bon usage pour l’amélioration de la qualité de l’Education dans leurs provinces respectives.

La journée a pris fin avec la visite de la salle informatique équipée pour les besoins du Projet et qui accueillera la formation des enseignants en vue de leur perfectionnement pour le bonheur des enfants congolais. Pour rappel, dans le cadre du Projet CFIT , l’UNESCO a octroyé au Ministère de l'EPSP le 14 novembre 2016 un serveur central, installé au sein de la Cellule de Gestion de Communication de l’EPSP basée à Kinshasa.