L’UNESCO célèbre le 10e anniversaire de la Convention sur la diversité des expressions culturelles et détermine les futures priorités

La Conférence des Parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles a réuni du 10 au 12 juin les représentants des 138 pays et de l'Union européenne ayant ratifié la Convention. L‘assemblée a également marqué le 10e anniversaire de l'accord international.

« Les biens et services culturels représentent des millions d'emplois et stimulent la croissance économique. Ils sont aussi une source d'identité et de force collective », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, lors de la réunion. Elle a souligné que la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles joue un rôle clef dans le positionnement de  la culture comme force motrice du développement durable.

La Conférence a élu 12 nouveaux membres venant s’ajouter aux 24 membres du Comité inter-gouvernemental en charge de la mise en œuvre de la Convention. Les nouveaux membres du Comité élus sont: le Brésil, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, la République tchèque, la France, l’Allemagne, l’Indonésie,  le Maroc, le Nigéria, le Paraguay, le Pérou et la Slovaquie. Ils siègeront au Comité pendant quatre ans.

Les Parties ont décidé d'élaborer des directives opérationnelles qui répondront aux défis de la numérisation et  en optimiseront les avantages en faveur de la diversité des expressions culturelles et des industries créatives dans le monde. Les experts, invités à une session spéciale sur les tendances numériques dans le secteur, représentaient l'Union internationale des télécommunications et la Wikimedia Foundation.

Ils se sont également accordés à augmenter les initiatives de renforcement des capacités pour les décideurs politiques, les acteurs de l'industrie culturelle, les artistes et les entrepreneurs. Il sont en outre  convenus de rendre publics des exemples montrant comment les biens et services culturels ont été mis en place dans les accords commerciaux bilatéraux et internationaux (Consultez l’article 3.2 dans  l’Ordre du jour  de la Conférence). Enfin, ils ont appelé à l’augmentation des contributions volontaires au Fonds International pour la diversité culturelle qui, à ce jour, a servi à financer 80 projets dans des pays en développement.