L’UNESCO célèbre les actions accomplies par le Fonds du patrimoine mondial africain depuis dix ans

À l’occasion de la 38e session de la Conférence générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, M. Stanley Mutumba Simataa,Président de la 38e session de la Conférenc générale et Son Excellence M. Jean-Marie Adoua, Président du Groupe africain, ont organisé un événement parallèle pour célébrer le 10e anniversaire de la création du Fonds pour le patrimoine mondial africain (FPMA) et la proclamation de la date du 5 mai comme Journée du patrimoine mondial africain.

Cet événement a célébré les  accomplissements du FPMA qui a, au cours des dernières années, soutenu la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial en Afrique et la sauvegarde de la diversité du riche patrimoine du continent, en tant que source d’identité et de développement durable. Grâce à ce partenariat, le FPMA a organisé, en étroite collaboration avec le Centre de l’UNESCO du patrimoine mondial, plus de 50 ateliers de formation pour la mise en œuvre du Plan d’action 2012-2017 pour la Région Afrique. Ce plan se concentre sur la formation aux nominations, à la préparation des listes indicatives, à la prévention des risques, à la formation entrepreneuriale, et aux systèmes de  gestion traditionnels, ainsi qu’au Programme Africa Nature, à l’initiative COMPACT (Engager les communautés locales dans la gestion du patrimoine mondial), au changement climatique et au tourisme durable.

Tout au long de ces efforts conjoints, le FPMA et l’UNESCO ont formé 521 participants provenant de 49 États parties à la Convention du patrimoine mondial, dont 153 étaient des femmes.

La proclamation de la Journée du patrimoine mondial africain réaffirme les engagements, aussi bien du peuple africain que de la communauté internationale, à sauvegarder les biens du patrimoine mondial africain. En ratifiant la Convention du patrimoine mondial, chaque pays s’engage à conserver non seulement les biens du patrimoine mondial, mais aussi à protéger le patrimoine naturel et culturel de diverses menaces, telles que les désastres naturels, les conflits armés et le trafic illicite.

Le FMPA et l’UNESCO collaborent actuellement à l’organisation en 2016 d’un Forum régional des jeunes pour le patrimoine mondial dans la Région Afrique, ainsi qu’à une Conférence internationale sur la conservation des biens du patrimoine mondial africain et le développement durable. Ces deux événements s’inscrivent dans les célébrations du 10e anniversaire.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site http://awhf.net/?lang=fr