L’UNESCO et le CEPS désignent deux lauréats pour la 3ème édition de « Tremplin »

tremplinphoto1.jpg

De gauche à droite : M. TRIBOT LA SPIERE, Délégué Général du CEPS ; M. ESSONO, lauréat ; Mme BERRE, Ministre en charge des Petites et Moyennes Entreprises ; Mlle BALLE, lauréat ; M. FAZZINO, Chef de Bureau et Représentant de l'UNESCO au GABON
© UNESCO
13 Avril 2016

Monsieur Laurain Hugues Victor ESSONO NGOUA et Mademoiselle Dominique Nancy BALLE sont les deux jeunes entrepreneurs gabonais qui ont été désignés, sur quatorze candidats sélectionnés, lauréats de la 3ième édition de « Tremplin » Global, mécanisme de soutien pour l’entrepreneuriat social des jeunes et la culture de la paix en Afrique le 08 avril 2016, à l’occasion d’une cérémonie solennelle à l’hôtel Méridien RE-NDAMA de Libreville (Gabon). 

Après l’appel à candidatures lancé, le 12 janvier 2016, par le Centre d’Etude et de Prospective Stratégique (CEPS), soutenu par la Représentation de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) au Gabon, « Tremplin » Global, édition 2016, a été remis le 08 avril dernier à la faveur d’une cérémonie officielle qui a réuni plusieurs personnalités dont des membres du Gouvernement, du Parlement, du Corps diplomatique, des représentants des Institutions internationales, et des Organisations non gouvernementales.

Etait également présent à cette cérémonie, Monsieur Jean-Patrick EHOUMAN, premier lauréat « Tremplin » Global, édition 2013 tenue en Côte d’Ivoire. 

Au titre des partenaires de cet évènement, étaient aussi présents les représentants de Phoenix Capital, du Groupe Ogar, d’Airtel-Gabon, d’Ecobank-Gabon, de Gabon Télécom, de la SEEG (Société d’Energie et d’eau du Gabon) et de Economie + Gabon.

Le projet soumis à candidature par Monsieur Laurain Victor ESSONO NGOUA, et pour lequel il a été distingué, a pour objectif la création d’« une plateforme (un site) sur lequel un élève ou un étudiant pourra avoir des informations relatives au cursus et aux débouchés qu’offrirait la formation qu’il voudra suivre. Ainsi, l’usager n’aura qu’à spécifier son niveau d’études, sa série ou le domaine dans lequel il aimerait travailler pour que des cursus/formations/écoles lui soient proposés (…) Il s’agit donc d’informer les futurs étudiants et de les intéresser. »

Le jury a considéré qu’il s’agit d’un projet dont l’impact social est indéniable parce qu’il répond précisément à un besoin important en matière d’orientation scolaire et professionnelle. Et en s’intéressant à cette problématique importante de l’orientation scolaire et professionnelle, ledit projet concourt au développement du capital humain.

Quant au projet soumis par Mademoiselle Dominique Nancy BALLE, il entend « répondre aux besoins clairement identifiés de milliers de familles africaines : l’éclairage des foyers et l’accès à l’énergie. Au-delà des réponses qu’[il] apporte, [ce projet] s’inscrit dans une démarche résolument environnementale grâce aux solutions solaires qu’[il] propose. Avec une connaissance du contexte économique, social et culturel, [ledit projet] apporte des solutions innovantes et immédiates, tout en en favorisant l’éco-responsabilité de chacun.

Ce projet a également retenu l’attention du jury parce qu’il s’agit, en effet, d’une problématique actuelle qui correspond tout aussi bien à un besoin social réel puisque, si nous en croyons certaines statistiques, « deux Africains sur trois n’ont pas accès à des sources d’énergie modernes et fiables. » Mademoiselle BALLE ambitionne donc contribuer à trouver des solutions aux défis énergétiques de l’Afrique. 

En sus, le jury entend encourager cette ambition d’autant qu’il s’agira de mettre à disposition des foyers une énergie renouvelable, à l’opposé des énergies fossiles ; option qui inscrit ce projet dans une démarche de développement durable.

Chacun des lauréats recevra une dotation de 7.500.000 F CFA, soit environ 12. 236 dollars USD plus un accompagnement d’une année dans le management de leur projet respectif ; accompagnement qui sera assuré par Junior Achievement Gabon, ONG dédiée à l’éducation économique et sociale des jeunes.

 

Photo de famille des officiels et des Lauréats « Tremplin »
Photo de famille des officiels et des Lauréats « Tremplin »
© UNESCO

Après avoir souligné que « Tout en encourageant l’esprit entrepreneurial en général, « Tremplin » promeut la culture de la paix en restant davantage attentif à la création de la richesse sociale, supplément d’âme de la richesse économique et financière, dont l’indicateur est le développement communautaire par la sécrétion de liens sociaux renforcés », Monsieur Vincenzo FAZZINO, Chef de bureau et Représentant de l’UNESCO au Gabon,  a conclu son allocution de circonstance par ces mots : « Par la présente cérémonie officielle de remise de « Tremplin », nous manifestons notre foi en la jeunesse africaine, en général, et gabonaise, en particulier, comme acteur du changement et du progrès de nos sociétés. En cette jeunesse, nous reconnaissons et célébrons aujourd’hui l’esprit d’innovation, la capacité à se prendre en charge et à œuvrer pour le développement de nos communautés. A travers tous les jeunes qui ont répondu à l’appel à candidatures de « Tremplin » (…), c’est une Afrique qui a foi en elle-même, une Afrique en train de construire la paix que nous célébrons. »

Cette cérémonie solennelle de remise de « Tremplin » Global, édition 2016, a été parrainée par Madame Madeleine BERRE, Ministre du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat, du Tourisme et du Développement des Services.