L’UNESCO et le Gabon amorcent l’élaboration d’une politique nationale de développement social et familial

lbv_most_1.jpg

© UNESCO
28 Décembre 2016

A la faveur de la signature, le 21 décembre 2016, d’un protocole de convention de partenariat entre le Ministère du développement social et familial, de la prévoyance sociale et de la solidarité nationale et le Comité national MOST, l’UNESCO, à travers la mobilisation du Programme pour la Gestion des transformations sociales (MOST), s’est engagée à accompagner le Gabon dans l’élaboration d’une politique nationale de développement social et familial.

Du 20 au 21 décembre 2016, un atelier a réuni, entre autres, les membres du Comité national MOST et les agents du Ministère du développement social et familial, de la prévoyance sociale et de la solidarité nationale en vue de l’élaboration et de l’adoption d’un protocole de partenariat entre ces deux entités.

Ledit protocole qui a été signé, sous l’égide du Bureau de l’UNESCO de Libreville et du Représentant de l’Organisation au Gabon, par Monsieur Paul Biyoghé Mba, Ministre d’Etat, Ministre du développement social et familial, de la prévoyance sociale et de la solidarité nationale, et Monsieur Bertrand Dimitri Ndombi Boundzanga, Membre du Comité national MOST agissant en lieu et place du Président dudit comité, a pour objet l’accompagnement du ministère par le Programme MOST dans l’élaboration d’une politique nationale de développement social et familial au Gabon. A cette fin, ladite convention de partenariat inclut, entre autres, le principe de l’organisation, d’ici fin 2017, de deux Ecoles MOST : l’une consacrée à la formation des formateurs en interface recherches en sociales et politiques publiques ; et l’autre à la méthodologie d’élaboration et de mise en œuvre de politiques sociales inclusives.


Vue des participants
© UNESCO

La finalité de la mise en œuvre de cette convention est, du point de vue de Monsieur Paul Biyoghé Mba, Ministre d’Etat en charge du développement social, de relever le défi de l’éradication de la pauvreté au Gabon.

Se félicitant de la perspective de la mise en œuvre de cette convention et saluant l’initiative du Ministre d’Etat Paul Biyoghe Mba, Monsieur Vincenzo Fazzino, Chef de Bureau, a émis le « vœu (…) que d’autres responsables politiques (…) [lui] emboîtent le pas et que le Comité national du Programme pour la Gestion des transformations sociales de l’UNESCO soit un espace de dialogue permanent et innovant entre sciences sociales et politique, entre chercheurs et décideurs gouvernementaux, à la recherche d’un langage commun et d’une mission partagée. »

Cet atelier a été, par ailleurs, l’occasion d’une restitution des travaux du 1er Forum MOST des Ministres en charge du développement social en Afrique centrale (24-26 octobre 2016, Yaoundé – Cameroun), de la présentation du Rapport mondial sur les sciences sociales 2016, d’une formation sur la mobilisation des ressources financières ou levée des fonds, de la familiarisation des participants avec les statuts et organes principaux du Programme MOST et d’un exposé-débat sur les « Dynamiques des espaces et questions de développement social au Gabon ».

Le Comité national MOST du Gabon, qui se rend ainsi opérationnel, a été créé depuis 2013 d’abord à la faveur de la désignation de son président et ensuite par l’officialisation de sa composition en 2015.