L’UNESCO lance un concours mondial de graphisme pour la Journée mondiale de la liberté de la presse 2016

De l’information, des informations et encore plus d’informations ! Nous prenons tous des décisions d’après les informations que nous possédons. Un accès à une information de qualité, notamment l’information du public, aide à prendre des décisions plus éclairées.

La liberté de l’information est un droit de l’homme. Celle-ci fait également partie intégrante du droit humain fondamental qu’est la liberté d’expression qui donne la possibilité « de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». La liberté de l’information est par ailleurs une condition préalable à une participation éclairée du public à la gouvernance et au processus démocratique.

Au cours des dernières années, la restriction de la circulation de l’information a suscité de nombreuses inquiétudes. Des questions telles que la surveillance accrue, la sécurité des données privées et la protection des sources des journalistes, ont dernièrement suscité de nombreux débats.

Le 3 mai 2016, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, nous souhaitons mettre en avant l’importance de la liberté de l’information et le besoin de créer une culture d’ouverture et de transparence en lançant un concours dans le but de créer un thème graphique global pour l’identité visuelle de la WPFD 2016. La thématique globale de la WPFD 2016 est « C’est votre droit ! L’accès à l’information et aux libertés fondamentales ».

Nous recherchons des projets incarnant l’idée de culture d’ouverture et de transparence. Ces projets doivent également prendre en considération le droit de chacun à accéder aux informations publiques (sauf cas très particuliers), et l’affirmation selon laquelle la qualité de l’information permettrait d’améliorer la qualité de vie.

Le thème gagnant doit pouvoir s’adapter à divers formats qui seront utilisés notamment pour la bannière du site internet de l’UNESCO, les réseaux sociaux, les affiches de présentations (bannières déroulantes), posters imprimés au format A3, brochures au format A4, badges pour les participants de la conférence et arrière-plans pour les interviews. Le projet doit également prendre en compte le fait que le concept final devra pouvoir être adapté aux six langues officielles de l’UNESCO (anglais, français, espagnol, arabe, chinois et russe).

L’UNESCO est une agence spécialisée des Nations Unies dont l’un des mandats est de protéger la liberté d’expression : une condition essentielle à la démocratie, au développement et à la dignité humaine.

Le préambule de l’UNESCO maintes fois cité déclare que les guerres prenant naissance dans les esprits des hommes et des femmes, c’est dans l’esprit des hommes et des femmes que doivent être élevées les défenses de la paix.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la page : www.unesco.org/new/fr/WPFD

Prix :

  • Le gagnant du concours sera indemnisé pour la création de l’identité visuelle de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2016 à des fins d’impression et d’utilisation en ligne
  • Une mention honorable pour les 19 premières propositions. Les projets sélectionnés seront présentés sur le site internet de l’UNESCO dédié à la Journée.

Note technique:

Tous les projets doivent être au format vectoriel et doivent être remis à l’UNESCO au format A4 (portrait)

Une fois sélectionné, le designer gagnant doit pouvoir travailler avec l’UNESCO afin d’adapter son concept à plusieurs formats, notamment la bannière du site internet de l’UNESCO, les réseaux sociaux, les affiches de présentations (bannières déroulantes), les posters imprimés au format A3, les brochures au format A4, les badges pour les participants de la conférence et arrière-plans pour les interviews.

Date limite de soumission : 20 Novembre 2015. Veuillez soumettre vos projets à l’adresse email suivante : wpfd2016(at)unesco.org

Admissibilité :

Le concours est ouvert à tous les graphistes intéressés.

Contact :

Mention légale :

En participant au concours, le graphiste accepte d’accorder à l’UNESCO le droit de publier, reproduire, diffuser et communiquer au public, sous toute forme et sur tout support, notamment numérique, l’intégralité ou une partie de sa création.