L’UNESCO organise la première réunion de coordination internationale pour le redressement du patrimoine d’Alep

aleppo-the_great_umayyad_mosque.jpg

© C.Menegazzi/UNESCO
08 Mars 2017

Lors d'une réunion technique et de coordination convoquée par l’UNESCO à Beyrouth (Liban) du 2 au 3 mars 2017, l'UNESCO a réuni les parties prenantes syriennes et des experts internationaux pour évaluer les dégâts causés aux monuments historiques et notamment la citadelle, à la madrasa Al-Sultaniya, au Grand Sérail et au souk de la ville antique d'Alep, site du patrimoine mondial, et pour élaborer une stratégie pour le redressement d'Alep.

La réunion avait également pour objectif de cartographier les mécanismes de coordination nationaux existants, d'examiner les initiatives nationales et internationales en cours et prévues et de réfléchir à un cadre commun pour la réhabilitation et la sauvegarde du patrimoine culturel d'Alep. 

Des représentants de la Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie (DGAM), du Conseil municipal d'Alep, du Ministère du tourisme, de la Direction d'Awqaf (Ministère des fondations religieuses) d’Alep, des ONG et des universités ont présenté les initiatives juridiques, techniques et scientifiques entreprises pour sauvegarder le patrimoine culturel d'Alep, y compris l'évaluation des dégâts, la documentation et les mesures de premiers secours pour les structures instables exposées à l'effondrement ou à un risque de  dégradation ultérieure. Le Directeur du Bureau régional de l'UNESCO à Beyrouth, Hamed Al Hammami, a souligné que « les acteurs nationaux et locaux syriens ont réussi à travailler dans un contexte extrêmement difficile et les efforts futurs de redressement et de relèvement doivent se faire dans l’ordre, avec attention et précision.  »

Les parties prenantes syriennes ont demandé la coordination sur le terrain des efforts locaux, nationaux et internationaux, afin de garantir que des mesures urgentes de sauvegarde du patrimoine culturel soient entreprises le plus tôt possible. « L'UNESCO est pleinement engagée dans la protection, la conservation et la réhabilitation du patrimoine culturel d'Alep et est prête à faciliter l’orientation et la coordination technique demandées par les parties prenantes syriennes, conformément aux besoins et priorités qu’elles ont identifiés », a déclaré  Lazare Eloundou, Directeur adjoint de la Division du patrimoine et du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Parmi les principaux résultats de la réunion, il a été convenu que l'UNESCO fournira le cadre pour la coordination de tous les efforts de rétablissement associés à la culture à Alep. Une unité dédiée de l’UNESCO est installée à Alep pour servir de mécanisme de consultation et un plan d'action complet sera finalisé lors d'une réunion de suivi qui aura lieu à Alep le 15 mars prochain.

La réunion de Beyrouth était financée par le Fonds d'urgence du patrimoine de l'UNESCO