L’UNESCO organise une séance d’information sur le Rapport de l’UNESCO sur la Science « vers 2030 » et le rapport National Bilan OMD 2000-2015 de la RDC.

kinshasa_la_science_vers_2030.jpg.png

Photo de groupe
© UNESCO
06 Octobre 2016

Kinshasa le 17 septembre 2016, Il s’est tenu dans la salle de réunion du Cabinet du Ministre de la Recherche Scientifique et Technologie, une séance d’information sur le Rapport de l’UNESCO sur la Science « vers 2030 » et le rapport National Bilan OMD 2000-2015 de la RDC.

La séance a été présidée par le Professeur KANDA, Directeur du cabinet adjoint du Ministre de la Recherche Scientifique et Technologie, et animée par le Représentant de l’UNESCO en République Démocratique du Congo, Monsieur Abdourahamane DIALLO.

Ont participé à cette séance les membres du cabinet du Ministre de la Recherche Scientifique et Technologie, le bureau de la Représentation de l’UNESCO en RD Congo, le Secrétariat Général à la Recherche Scientifique et technologie, le Bureau du Conseil Scientifique National, les Comités de Gestion des Centres et Institutions de Recherche.

La séance a connu trois moments forts à savoir : le mot de circonstance, la séance d’information proprement dite et les échanges avec les participants.

Le mot de circonstance a été prononcé par le Directeur du cabinet adjoint du Ministre de la Recherche Scientifique et Technologie, et Directeur Générale du CRGM (Centre des Recherches Géologiques et Minières) le Professeur Valentin KANDA NKULA. Dans son allocution, il a remercié les membres présents à cette séance de travail, et a salué le travail louable qu’abat l’UNESCO en 55 ans de partenariat avec la RD. Congo. 

La séance d’information proprement dite a été animée par le Représentant de l’UNESCO en République Démocratique du Congo, Monsieur Abdourahamane DIALLO. Au cours de son intervention, il a présenté la synthèse du rapport de l’UNESCO sur la Science « vers 2030 ». Ce rapport traite brièvement de la dynamique de la Science, la Technologie et l’Innovation (STI) et son importance pour le développement de l’Afrique, et présente aussi quelques statistiques sur la RDC dans ces domaines.

Le moment d’échange avec les participants était un moment de partage au cours duquel les participants ont et adressé des questions à l’animateur de la séance.

Globalement les participants ont voulu savoir comment l’UNESCO collecte les données qu’elle publie pour chaque Etat. De par sa mission et vision en faveur de STI, comment l’UNESCO compte promouvoir ces secteurs en RDC. Face à ces deux grandes préoccupations, l’animateur de la séance, Mr. Abdourahamane DIALLO a souligné que l’UNESCO recueille ses données auprès des états membres qui les transmettent à son Institut pour les Statistiques (Institut des Statistiques de l’UNESCO, ISU en sigle). Il a informé que l’UNESCO travaille depuis quelque temps pour mobiliser des partenaires dont le secteur privé, afin qu’ils apportent un soutien à la recherche scientifique en général et aux chercheurs en particulier en RD Congo.

Les participants ont émis le vœu de voir l’UNESCO travailler activement avec le Ministère de la Recherche Scientifique et Technologie, et apporter son soutien (assistance et financement) à la recherche scientifique, surtout en ce qui concerne la disponibilité et la publication des données.

La séance a été clôturée par le Directeur de Cabinet Adjoint du Ministre de la Recherche Scientifique et Technologie, le Professeur KANDA.