L'UNESCO prévoit des mesures d'éducation d'urgence après le séisme en Équateur

Javier Córdoba Ortega, Coordinateur Régional de l’UNESCO pour le programme DIPECHO* pour l'éducation et la gestion des risques basé au bureau régional de l’UNESCO à Santiago, s’est rendu avec l’UNICEF dans la zone touchée par le séisme, afin de coopérer avec d'autres organisations pour mettre en place des services d’éducation de base d'urgence.

Le bureau régional de Santiago coopère étroitement avec le Ministère de l'Éducation équatorien et il a uni ses forces avec celles de l'UNICEF, de Plan International et de Save the Children suite à la situation d'urgence engendrée par le séisme du samedi 16 avril. La mission sur le terrain a fourni des conseils techniques à l’équipe d’évaluation et proposé des solutions pour le secteur de l’éducation, notamment pour la coordination des organisations d'aide internationales et la préparation de futures missions sur le terrain pour compléter les informations actuellement disponibles sur les dangers et les risques.

Cette mission sur le terrain a couvert la zone touchée à proximité de l'épicentre, y compris le Canton de Muisne dans la province d'Esmeraldas et le Canton de Perdernales dans la Province de Manabi. L’objet de la mission était de planifier le retour sécurisé en classe suite à la catastrophe naturelle. Cette réponse exige l’installation d'espaces éducatifs temporaires permettant la poursuite des activités éducatives dans des conditions sûres et la mission a commencé à identifier des espaces répondant au minimum requis pour ce type d'installation.

* Programme de préparation aux catastrophes de l'Union Européenne

Liens