L’UNESCO soutient le Musée national des arts et traditions du Gabon avec un atelier sur la documentation et l’inventaire

02 Août 2017

Du 5 au 7 juillet 2017, l’UNESCO a organisé un atelier technique au Gabon ayant pour objectif de soutenir son Musée national des arts et traditions dans ses efforts de réalisation d’une documentation et d’un inventaire complets de ses collections, en accord avec la nouvelle Recommandation UNESCO concernant la protection et la promotion des musées et des collections, leur diversité et leur rôle dans la société, adoptée en novembre 2015 par la Conférence générale de l’UNESCO.

« La rencontre d’aujourd’hui initie le processus qui permet la mise en œuvre de cette Recommandation par le renforcement des capacités des personnels en service au Musée national des arts et traditions pour la mise à jour du système de documentation et d’inventaire des collections de cette institution » a annoncé Monsieur Vincenzo Fazzino, Chef de Bureau et Représentant de l’UNESCO au Gabon.

Dans l’allocution d’ouverture des travaux, Monsieur Olivier Koumba Mboumba, Ministre délégué en charge de la culture, a invité les différents participants à s’approprier tous les enseignements dispensés au cours de cette formation en vue d’améliorer la gestion du Musée national des arts et traditions du Gabon, étant attendus comme résultats « l’élaboration par les participants eux –mêmes d’un plan de travail réaliste pour la mise à jour du système de documentation et d’inventaire des collections du musée national ».

Selon Madame Nao Hayashi, Coordonnatrice du programme des musées de l’UNESCO, même si le système de documentation diffère d’un musée à un autre, le modèle standard préconise 8 éléments de base  à respecter y compris  le fichier maître, le cahier de mouvement, le numéro d’inventaire, le registre d’inventaire et le code de localisation.

Le principal résultat de cet atelier consiste non seulement en l’élaboration d’un plan de travail de six mois qui va permettre de mettre à jour le système de documentation des collections du Musée national des arts et traditions du Gabon mais aussi la composition d’une équipe de travail dédiée et une répartition des taches plus claire au sein de celle-ci.

Cet atelier fait suite à celui portant sur le trafic illicite des biens culturels, la gestion des musées et la protection des biens culturels en cas de conflits armés qui, après évaluation de la documentation des collections du musée avait recommandé, entre autres, la mise à jour du système de documentation.