Vanuatu : le Premier Ministre évoque les défis du développement

dg_vanuatu_688px_1.jpg

© UNESCO/C.Alix
25 Janvier 2017

Priorité à l’éducation, au développement du tourisme et à la résilience face au changement climatique : telles sont les thématiques évoquées lors de la rencontre de la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova avec le Premier ministre de la République de Vanuatu, M. Charlot Salwai Tabismasmas, le 25 janvier 2017.

La Directrice générale a souligné l’importance que l’UNESCO attache aux petits Etats insulaires en développement du Pacifique et à la mise en œuvre de « Samoa, la Voie à suivre », adopté à l’issue de la Conférence internationale de Samoa, tenue à Apia en 2014. Elle a également évoqué le travail de l’Equipe spéciale de l’Organisation sur le changement climatique et son engagement à accompagner la République de Vanuatu dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030, notamment autour de la qualité de l’éducation, la formation des enseignants, le développement des compétences et l’utilisation des nouvelles technologies, avec le soutien du Bureau régional basé à Apia, ainsi que les Bureaux régionaux situés à Bangkok et Jakarta, respectivement spécialisés en éducation et en sciences.


© UNESCO/C. Alix

Le Premier Ministre a exprimé sa reconnaissance pour le soutien de l’Organisation, évoquant l’impact du cyclone ayant frappé son pays en 2015 et des défis de la reconstruction qui s’articule autour du développement agricole et touristique, ce dernier secteur étant responsable pour 60%  du produit national. Avec 25% du budget national alloué à l’éducation, il a indiqué que les priorités portaient sur l’extension de la gratuité jusqu’à la dixième année de scolarité ; l’amélioration du curriculum pour harmoniser le système multilingue, et la formation des enseignants. Il a également souligné l’importance de l’éducation technique et professionnelle pour l’industrie du tourisme, et de la présence d’institutions universitaires propres proposant des cursus en accord avec les besoins du pays. Enfin, il a fait part des réformes entamées pour asseoir la stabilité du gouvernement, facteur clé pour tenir les obligations du pays envers les organisations internationales.

Le Premier Ministre était accompagné par le Ministre des Affaires étrangères M. Bruno Leingkon et le Ministre de l’Agriculture M. Seremia Matai Nawalu.