La Ville de Kinshasa - une ville créative de l’UNESCO dans le domaine de la musique

villecreative_kinshasa.jpg

De G à D : le Gouverneur de la Ville de Kinshasa, le Représentant de l’UNESCO en RDC et le Ministre provincial de la Culture
© UNESCO
06 Avril 2016

Kinshasa, le 31 mars 2016 : La Ville de Kinshasa a officiellement annoncé son admission au Réseau des villes créatives de l’UNESCO dans le domaine de la musique.

Cette admission obtenue depuis le 11 décembre 2015 permet à deux villes de la République Démocratique du Congo de rejoindre ainsi le Réseau des villes créatives de l’UNESCO à savoir Kinshasa dans le domaine de la musique et Lubumbashi, dans le domaine de l’art et artisanat populaire.

Au cours d’un point de presse tenu à l’Hôtel de Ville de Kinshasa, le Gouverneur de la Ville, André Kimbuta Yango, a retracé l’historique de l’adhésion de la capitale congolaise dans le Réseau des Villes créatives de l’UNESCO.


© UNESCO

Le Gouverneur de la Ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, a réitéré l’engagement de sa ville « à promouvoir de façon significative ses atouts en ce qui concerne la culture en général et la musique en particulier, et à contribuer à la réalisation des objectifs du réseau qui sont notamment la transformation de ses atouts culturels en véritables industries créatives pour un développement durable ». Un comité de suivi est mis en place par le numéro un de la Ville de Kinshasa en vue d’assurer la matérialisation, l’évaluation et le suivi des activités liées à la participation de la ville de Kinshasa dans ce réseau.

Pour sa part, le Représentant de l’UNESCO en RDC, Abdourahamane Diallo, a remercié le Gouverneur pour son implication personnelle et pour toute l’attention accordée dans la soumission de la candidature de la ville de Kinshasa.

Il a par ailleurs réaffirmé la disponibilité de l’UNESCO en général et celle du Bureau de Kinshasa en particulier, à accompagner la ville dans la mise en œuvre de sa politique culturelle, celle relative aux industries culturelles en particulier et plus spécifiquement l’industrie de la musique.

Le logo de la ville de Kinshasa comme ville de la Musique a ensuite été déroulé. Le logo est issu d’un concours organisé par l’Académie des Beaux Arts. 


© UNESCO

Cette cérémonie a connu la mobilisation de l’ensemble du gouvernement provincial, de la Commission Nationale pour l’UNESCO, des opérateurs culturels, des musiciens et des représentants de la presse.

En rejoignant le Réseau, les Villes s’engagent à partager leurs bonnes pratiques, à développer des partenariats pour promouvoir la créativité et les industries culturelles, à renforcer la participation à la vie culturelle et à intégrer la culture dans les plans de développement urbains.

Lancé par l’UNESCO en 2014 afin de renforcer la coopération avec et entre les villes ayant identifié la créativité comme un facteur stratégique de développement durable aux niveaux économique, social, culturel et environnemental, le réseau des villes créatives de l’UNESCO couvre sept domaines créatifs : artisanat et arts populaires, arts numériques, design, film, gastronomie, littérature et musique.