Les villes créatives déclarent la culture et la créativité cruciales pour le développement durable

cre.jpg

"Outdoor lunch - rural meets urban, UCCN 10th Annual Meeting, Östersund, Sweden"
@ Roger Strandberg all rights reserved
16 Septembre 2016

Le Réseau des villes créatives UNESCO (RVCU), lors de sa dixième réunion annuelle, a adopté une Déclaration prônant l'importance de la culture et de la créativité comme moteurs cruciaux et vecteurs de transformations pour le développement durable. Les villes auront pour but de coopérer activement au niveau international, de soutenir la mobilité des artistes et professionnels de la culture, d’exploiter au maximum les connexions urbaines et rurales au sein du réseau, et de revitaliser les villes en soutenant le développement urbain durable grâce à la culture et à la créativité.

Le RVCU s’est tenu dans la ville suédoise de Östersund du 14 au 16 septembre 2016, où quelque 250 représentants, dont 22 maires de près de 100 villes créatives à travers le monde, ont échangé sur leurs politiques et pratiques urbaines culturelles.

Le renforcement des liens entre les zones urbaines et rurales fut abordé. Annsofie Andersson, maire de Östersund, a souligné que "cette rencontre a été une excellente occasion d'élargir notre compréhension sur la façon dont ville et terre sont liées mutuellement l’une à l’autre, et que ce lien est l’une des futures problématiques du développement durable dans toutes les régions du monde."

Les membres RVCU, qui totalisent désormais 116 villes, s’identifient parmi les thèmes de l'artisanat, des arts populaires, du design, du cinéma, de la gastronomie, de la littérature, des arts médiatiques et de la musique. Ils travaillent ensemble pour placer la créativité et les  industries culturelles au cœur de leurs plans de développement local et coopèrent au niveau international via des partenariats inter-villes.

Alice Bah Kuhnke, ministre suédoise de la culture et de la démocratie, soutient que "le RVCU est une enceinte de rencontre importante, reliant des personnes du monde entier en se concentrant sur l'avenir. Il nous faut utiliser toute notre créativité, notre empathie et notre innovation pour relever les défis futurs; si une nouvelle idée est partagée ici, elle peut être reprise par les délégués et mise en œuvre dans leurs villes d'origine. "

Comme cela est indiqué dans la Déclaration adoptée, qui se fonde sur les «résultats de Hangzhou», la réunion a notamment abordé la mise en œuvre locale et internationale des  Objectifs de développement durable 2030. Les villes créatives ont réaffirmé leur engagement à suivre les directives du Nouvel Agenda Urbain, y compris l'intégration de la culture dans le développement urbain et régional, qui mettra en vedette la Troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat-III, Quito, Equateur, 17 - 20 octobre 2016).

"Les villes créatives ont exprimé leur ferme engagement à rehausser le rôle de la culture et de la créativité en tant que facilitateurs pour le développement durable en milieu urbain, en particulier dans cette période qui a précédé la réunion Habitat III», a déclaré Jyoti Hosagrahar, Directeur de la Division de l'UNESCO pour la créativité. "Plus de recherches et de données générées localement sont nécessaires pour évaluer et surveiller l'impact de la créativité pour le développement urbain durable» a-t-elle ajouté.

L’UNESCO milite depuis longtemps pour que la culture et la créativité figurent en bonne place dans les politiques et initiatives de développement. En effet, l’Initiative sur la Culture pour le développement urbain durable de l’UNESCO illustre la façon dont le soutien apporté aux industries créatives par la protection et la promotion du patrimoine culturel matériel et immatériel peuvent être des facteurs clés du développement durable.

Voir également

La Déclaration adoptée (pdf en anglais uniquement)

Le Réseau des villes créatives de l'UNESCO