Consolider les systèmes éducatifs en vue du développement durable en Afrique

Le suivi des progrès accomplis vers la réalisation des objectifs de l’EPT montre que la majorité des pays africains n’atteindra pas les objectifs de l’EPT d’ici 2015.

Le système éducatif, formel et non formel, est en crise. Si l’on n’y porte pas remède, cette crise mettra en péril la capacité des pays à atteindre les objectifs de l’EPT, mais aussi à progresser vers un développement général durable.

Mobiliser des partenaires en faveur de la consolidation des systèmes éducatifs en vue du développement durable en Afrique permettra à l’UNESCO de :

  • fournir une assistance technique et renforcer les capacités nationales pour améliorer la formulation, la mise en oeuvre et l’évaluation des politiques relatives aux enseignants et aux besoins éducatifs, en ciblant particulièrement les politiques destinées à attirer et retenir les personnes les plus qualifiées pour exercer le métier d’enseignant et les enseignants dans les zones rurales et défavorisées
  • renforcer les capacités des institutions nationales de formation des enseignants afin de dispenser un apprentissage de qualité en utilisant des stratégies mixtes, notamment les TIC
  • appuyer le renforcement des capacités des directeurs d’école et chefs d’établissement pour un leadership pédagogique effectif et un apprentissage de qualité
  • soutenir des politiques qualitatives en matière d’environnements.

Le programme de l’UNESCO vise à améliorer la qualité et la pertinence de l’éducation sur le continent africain par un renforcement des capacités nationales pour faire face aux défis posés par l’enseignement et l’apprentissage, notamment aux problèmes liés aux enseignants, à transformer l’enseignement et la formation technique et professionnelle (EFTP) pour qu’ils soient mieux ajustés aux besoins des apprenants et du marché du travail ; ainsi q’à développer à une échelle plus large des programmes d’alphabétisation de qualité inclusifs et sensibles au genre.