Science, technologie et innovation au service du développement socio- économique durable de l’Afrique

STI UNESCO Loreal Award.jpg

UNESCO-l’Oréal Awardee Dr. Segenet Kelemu, Director General, International Center for Insect Physiology and Ecology Nairobi, Kenya
© Julian Dufort

L’Afrique est confrontée aux défis du changement climatique et de ses effets néfastes sur l’alimentation et l’agriculture, l’accès à l’eau, les maladies et les catastrophes écologiques.

 

L’UNESCO s’efforce d’aider les gouvernements à créer et renforcer des contextes politiques favorables à la science, à la technologie et à l’innovation (STI) au service du développement durable.

UNESCO seeks to assist governments in the creation and enhancement of enabling policy environments for Science, technology and innovation (STI) for sustainable development. Aux côtés de ses partenaires, l’UNESCO aidera les  États membres africains à la création et au renforcement de contextes politiques favorables et en particulier :

  • renforcer l’interface entre la science, les politiques et la société afin de promouvoir l’équité et l’inclusion sociale
  • renforcer les capacités humaines et institutionnelles pour l’éducation et la formation et pour la recherche et l’innovation dans les domaines de la science et de l’ingénierie
  • promouvoir les partenariats Sud-Sud, Nord-Sud et triangulaires pour développer des projets conjoints d’éducation et de formation, la recherche et l’innovation, des échanges d’experts, des systèmes d’examen international par les pairs
  • soutenir le mentorat professionnel et le développement de pôles d’innovation et de réseaux en mettant plus spécialement l’accent sur l’autonomisation des femmes dans le domaine des sciences et de l’ingénierie et en favorisant la création d’une culture

L’UNESCO joue un rôle pilote dans l’Alliance mondiale pour la science, la technologie et l’innovation compte tenu de son mandat et de l’expérience qu’elle a acquise dans le domaine de l’enseignement scientifique, de l’EFTP et de l’enseignement supérieur, ainsi que des politiques et du renforcement des capacités en matière de STI. L’UNESCO occupe une position favorable pour aider les pays à adopter une
approche systémique et intégrée de la STI.

L’UNESCO a mené des études prospectives sur les politiques et la gouvernance en matière de STI et aidé les États membres africains à revoir ou formuler leur propre politique nationale de STI à l’aide de la plate-forme GO-SPIN de l’UNESCO, qui offre un outil de cartographie et d’analyse des données sur les STI. Le temps est venu d’exploiter le potentiel qu’offrent les STI pour le développement durable des pays africains et de mettre en place un système de suivi et d’évaluation pour en mesurer l’impact.