Données et chiffres : Publications

Rapport de l'UNESCO sur la science, vers 2030

Entre 2008 et 2014, le nombre d'articles scientifiques inclus dans l’index de citations scientifiques de Thomson Reuters (Science Citation Index of Thomson Reuters’ Web of Science ) a augmenté de 23 %, passant de 1 029 471 articles à 1 270 425. Cette progression a été particulièrement vigoureuse dans les économies à revenu intermédiaire de tranche supérieure (94 %), en raison notamment de l'augmentation des publications chinoises (151 %).

Les États-Unis étaient le pays à l'origine du plus grand nombre de publications en 2014, avec 321 846 articles scientifiques – soit 25,3 % du volume total, en baisse par rapport aux 28,1 % de 2008. La Chine, quant à elle, a vu sa part grimper de 9,9 % à 20,2 % sur la même période.

Collectivement, les 28 pays membres de l'Union européenne sont les plus productifs. Leurs scientifiques ont écrit 432 195 articles scientifiques, qui représentent plus d'un tiers du volume mondial (34 %), soit 847 articles par million d'habitants. Ceci dit, la densité de publication des quatre pays de l'Association européenne de libre-échange (AELE – Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse) est plus élevée que celle de ‘l’Union européenne. Ils ont produit 2 611 articles par million d'habitants à eux quatre. Les pays de l'AELE, qui comptent pour 0,9 % des chercheurs du monde, ont coécrit 2,8 % des articles scientifiques du monde entier, soit davantage que l'Afrique dans son ensemble (2,6 %).

L'Iran a presque doublé sa part dans les publications mondiales, avec 2 % en 2014 pour 25 588 articles, se plaçant ainsi à un niveau comparable à celui des États arabes (2,4 %), de la Fédération Russe (2,3 %) ou encore de la Turquie (1,9 %).

Les articles scientifiques écrits par des auteurs malaisiens ont grimpé de 251 % entre 2008 et 2014, atteignant ainsi 9 998 articles, soit 331 articles par million d'habitants – un chiffre trois fois supérieur à la moyenne asiatique dans son ensemble.

Le Japon restait une source importante de publications scientifiques en 2014 (73 128 articles, soit 5,8 % du volume mondial) malgré une baisse de 4,1 % par rapport à 2008. Il s’agit de l’un des rares pays où la production scientifique est en baisse. Un autre exemple est le Venezuela, où la production scientifique a baissé de 28 % entre 2005 et 2014.

 

<< Rapport de l'UNESCO sur la science

<< Données et chiffres