L’UNESCO et l'Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement

L’Organisation des Nations Unies a proclamé 2017 l’Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement, en reconnaissance du potentiel énorme de l’industrie touristique, qui représente environ 10% de l’activité économique mondiale, à contribuer à la lutte contre la pauvreté et à favoriser la compréhension mutuelle et le dialogue interculturel, qui sont au cœur de la mission de l'UNESCO.

Comme l’ONU l’a déclaré au moment de proclamer l’Année, l’importance du tourisme est reconnue: « pour ce qui est de favoriser la compréhension entre tous les peuples, de mieux faire connaître le riche héritage des différentes civilisations et de faire davantage apprécier les valeurs inhérentes aux différentes cultures, contribuant ainsi à renforcer la paix dans le monde ».

Ces objectifs ont depuis longtemps été reconnus par les différents programmes culturels et scientifiques de l’UNESCO, notamment la Convention du patrimoine mondial qui travaille depuis longtemps pour que les touristes qui visitent ses 1052 sites naturels et culturels bénéficient aux communautés locales et que les flux de visiteurs soient gérés de manière compatible avec la conservation du patrimoine.

Un tourisme bien conçu et bien géré peut également contribuer de manière significative au développement durable des 119 Géoparcs mondiaux de l’UNESCO situés dans 33 pays, d’importantes zones géologiques qui nous enseignent l’histoire de notre planète. De même, le Programme sur l'Homme et de la biosphère (MAB) de l’UNESCO, avec ses 669 sites dans 120 pays, a été un laboratoire pionnier pour la durabilité puisqu’il a été créé pour favoriser le développement économique, conscient de la nécessité de préserver l’environnement et les ressources naturelles. Le Réseau des 116 villes créatives de l’UNESCO dans 54 pays promeut l’action et l’innovation, notamment pour la mise en œuvre de l’Agenda pour le développement durable de 2030.

Le tourisme est guidé par les forces de la mondialisation qui ont entraîné une croissance considérable de la circulation des biens et des idées, des personnes et des tendances culturelles. Il peut être orienté de manière à permettre aux visiteurs de profiter de la richesse et de la diversité du patrimoine culturel, des expressions culturelles et des pratiques culturelles immatérielles. Il aide les industries culturelles locales à trouver de nouveaux publics, ainsi que des marchés pour leurs produits et services.

En 2017, l’UNESCO travaillera avec ses États membres et de nombreux partenaires pour veiller à ce que le tourisme serve à préserver plutôt qu’à piller le patrimoine mondial multidimensionnel et qu’il contribue au bien-être et à la dignité des communautés, et qu’il rassemble les gens.

 

Message d'Irina Bokova, Directrice Générale de UNESCO
pour “ l'Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement”

En désignant l’année 2017 Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement, l’Assemblée générale des Nations Unies a souligné « l’importance du tourisme international pour encourager la compréhension mutuelle des peuples, sensibiliser à la richesse des patrimoines des civilisations diverses, et ainsi contribuer au renforcement de la paix dans le monde. »

Les voyages facilitent les échanges interculturels et le dialogue. Avec plus de 1,2 millions de personnes traversant les frontières internationales chaque année, le tourisme représente un moyen privilégié de combattre l’ignorance et les préjugés.

Le tourisme représente également un potentiel direct et indirect, pour la mise en œuvre du programme de développement durable à l'horizon 2030. Les données de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) montrent le rôle clé du tourisme dans la création d’emploi et la génération de revenus pour les communautés locales, correspondant environ à 1 emploi sur 11 dans le monde. C’est pourquoi l’UNESCO s’engage si fortement pour une meilleure reconnaissance du rôle de la culture comme accélérateur et facilitateur de développement durable et pour stimuler l’économie créative comme moteur de croissance et d’innovation.

Nous connaissons le potentiel du tourisme. Nous connaissons également parfaitement l’impact négatif que peut avoir une mauvaise gestion du tourisme. Des monuments anciens peuvent être abimés sous l’effet du tourisme de masse et le patrimoine immatériel peut être mis en danger s’il n’est pas correctement protégé. Les sites de l’UNESCO que sont les sites du patrimoine mondial, les réserves de biosphères et les géoparcs représentent des opportunités considérables pour le tourisme, et nous devons nous assurer qu’ils sont exploités de manière responsable et durable.

L’Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement est l’occasion de créer cette dynamique positive entre le patrimoine et le tourisme. En 2017, l’UNESCO lancera plusieurs projets afin de soutenir le développement du tourisme durable, avec l’Union Européenne et d’autres partenaires. L’UNESCO organisera conjointement avec l’OMT plusieurs conférences importantes sur le tourisme en Méditerranée, sur les réserves de biosphères, sur le tourisme et la culture. Le développement d’un tourisme durable suppose de nouveaux partenariats pour éduquer et informer, pour soutenir les nouveaux comportements et l’esprit de responsabilité de tous acteurs du tourisme. Cet esprit guide la coopération entre l’UNESCO et l’OMT pour le tourisme durable, porteur de changements positifs.

 

Video Features