Programme d'action global pour l'éducation au développement durable

clearinghouse-new_cover.jpg

© UNESCO/Wahamba Development Organization

Domaines d’action prioritaires

 
Dans une optique stratégique et afin de renforcer l’engagement des parties prenantes, le Programme d’action global a défini cinq domaines d’action prioritaires qui contribueront à la réalisation de l’éducation au développement durable (EDD).

Domaine d’action prioritaire 1 : Des politiques à l’appui de l’EDD

L’UNESCO œuvre en faveur de la formulation de politiques EDD fondées sur des approches transsectorielles et multipartites, incluant l’intégration de l’EDD dans les politiques internationales et nationales de l'éducation et du développement durable. Partout dans le monde, l’UNESCO aide les ministères de l'éducation et d'autres secteurs à concevoir et à mettre en œuvre des politiques EDD permettant d’intégrer l’EDD dans les programmes d’enseignement, d’élaborer des normes de qualité nationales et des indicateurs servant à instaurer des normes relatives aux résultats d’apprentissage.

Notre projet

Des politiques EDD nationales ont été formulées au Kenya et au Costa Rica, qui se traduisent par des plans d’action avec des programmes de déploiement concret, ainsi que des politiques de renforcement des capacités des exécutants au niveau provincial. Le Vietnam a élaboré des outils de renforcement des capacités et des dossiers de politique à l’intention des développeurs et exécutants des politiques EDD. Cette expérience servira à développer des politiques EDD dans d'autres pays.

Domaine d’action prioritaire 2 : Transformer les environnements d’apprentissage et de formation

Grâce à des environnements d'apprentissage durables comme les éco-écoles ou les campus verts, les éducateurs et les apprenants acquièrent les connaissances, les outils et les capacités renforcées leur permettant d’intégrer les principes de la durabilité dans leur vie quotidienne. L’UNESCO œuvre en faveur de l’approche « institution entière » (WIA) pour l’éducation au développement durable dans les écoles et tout autre contexte d’apprentissage et de formation, afin d’encourager la prise en compte de la durabilité dans tous les aspects de la vie scolaire et à tous les niveaux de l'administration, y compris la gouvernance scolaire, le contenu pédagogique/ d’apprentissage et la méthodologie, la gestion des campus et des équipements, l’engagement communautaire et la création de partenariats.

Les actions incluent le développement d'une vision et d'un plan permettant la mise en œuvre de l’EDD en partenariat avec l’ensemble de la communauté. Les leaders institutionnels sont encouragés à adopter une vision holistique, par un transfert des connaissances et des contenus sur le développement durable et la participation à des pratiques durables comme la mise en place de mesures visant à réduire l'empreinte écologique de l'institution..

notre projet

Pour ce domaine d’action, le réseau de partenaires a défini dans un document de référence le concept WIA et répertorié les initiatives existantes dans le système scolaire et le secteur de l’éducation tertiaire. Son objectif est d’élaborer des principes directeurs et des dossiers à l’intention des ministères de l'éducation et des directeurs d'institutions éducatives afin d’encourager la promotion et la généralisation de l'approche. L’UNESCO a également engagé son réseau d’écoles associées (réSEAU) dans un projet d'approche « école entière » sur le thème du changement climatique dans plus de 250 écoles de 25 pays.

UNESCO

Domaine d’action prioritaire 3 : Renforcer les capacités des éducateurs et des formateurs

En raison de leur puissant rôle d’acteurs du changement dans la réponse éducative au développement durable, les éducateurs et les formateurs doivent d’abord acquérir les connaissances nécessaires, les compétences, les valeurs, la motivation et s’engager à introduire l’EDD dans l'enseignement et dans les institutions, à rendre l'éducation pertinente et réactive aux défis mondiaux actuels et à aider la société à faire la transition vers la durabilité. L’UNESCO appuie l'intégration de l’EDD dans la formation initiale et continue des enseignants, en mettant l’accent sur la durabilité des programmes de développement professionnel.

Notre projet

Les actions incluent le développement d'une vision et d'un plan permettant la mise en œuvre de l’EDD en partenariat avec l’ensemble de la communauté. Les leaders institutionnels sont encouragés à adopter une vision holistique, par un transfert des connaissances et des contenus sur le développement durable et la participation à des pratiques durables comme la mise en place de mesures visant à réduire l'empreinte écologique de l'institution..

Pour accroître le nombre d’enseignants qualifiés pour enseigner l’EDD, l’UNESCO appuie les institutions de formation des enseignants d’Afrique australe, d’Asie Centrale et d’Asie du Sud-Est, pour la conception et l’offre d’une formation initiale et continue au niveau des écoles secondaires. Le développement des capacités vise les directeurs, les doyens et les formateurs d'instituts de formation des enseignants afin qu’ils intègrent les concepts et les principes EDD dans le programme d’enseignement et les pratiques d’enseignement, d’apprentissage et de gestion.

Conçue autour de la promotion d’environnements d'apprentissage durables, la formation inclut un contenu pertinent concernant le changement climatique, la biodiversité, la réduction des risques de catastrophe, une production et une consommation durables. Elle se concentre aussi sur la recherche de pédagogies efficaces interactives, axées sur l’apprenant et orientées vers l'action, encourageant une pensée critique et systémique, une prise de décision collaborative et une prise de responsabilité vis-à-vis des générations actuelles et futures

UNESCO

Domaine d’action prioritaire 4 : Autonomiser et mobiliser les jeunes

Les jeunes possèdent les potentialités et la motivation pour mener le mouvement en faveur du développement durable, et les activistes et leaders de jeunes sont à la fois bénéficiaires et moteurs de ce domaine d'action. À l’heure actuelle, il y a plus d'un milliard de personnes dans la tranche d'âge comprise entre 18 et 35 ans, c’est dans toute l’histoire le groupe le plus nombreux à faire sa transition vers l'âge adulte. Les jeunes constituent également un groupe de consommateurs important et les habitudes qu'ils acquièrent maintenant auront un impact majeur sur leurs schémas de consommation futurs. Les actions de l’UNESCO ciblent à la fois les organisations axées sur les jeunes et menées par des jeunes, et les institutions au service des jeunes dans les secteurs public et privé, qui vont des médias de masse et des organisations confessionnelles aux gouvernements locaux et nationaux..

L’UNESCO agit pour la mobilisation et l’autonomisation de masse des jeunes, par le biais d’ateliers offrant des informations sur des thèmes essentiels comme les ODD, la pensée systémique, la transformation des conflits, le leadership, l’empathie, la création d’une vision, la communication, l’animation, le réseautage, l’action et le suivi en matière d’EDD..

Notre projet

L'objectif du projet consiste à autonomiser 500 leaders de jeunes du monde entier, afin qu’ils servent d’inspiration et mobilisent ensuite leurs pairs pour la prise de mesures en faveur de communautés plus durables, justes et résilientes. Dans le même temps, il crée un réseau EDD mené par les jeunes, en vue d’un échange et d’une collaboration visant à disséminer les idées du GAP en direction d’une communauté élargie. À cette fin, quatre ateliers de formation au leadership ont été organisés en février 2017 à New Delhi, Nairobi, Dublin et Beyrouth, pour autonomiser les leaders de jeunes à propos de l’EDD. Plus de 130 jeunes âgés de 18 à 35 ans, tous des leaders actifs du développement durable dans leurs communautés et régions de plus de 30 pays, y ont assisté..

Pour faire suite à ces ateliers, on peut s’attendre à ce que les leaders de jeunes fraîchement formés organisent leurs propres ateliers de formation à l’intention de leurs pairs et ils seront invités à rejoindre la plate-forme du réseau des leaders de jeunes EDD, ce qui aura pour effet d’accroître leur impact aux niveaux local et international. Le réseau fonctionnera en liaison avec les partenaires essentiels des cinq réseaux du GAP, offrant un mentorat aux leaders de jeunes.

UNESCO

Domaine d’action prioritaire 5 : Accélérer la recherche de solutions durables au niveau local

Les villes accueillent la moitié de la population mondiale et il y a de fortes chances qu’elles absorbent la majeure partie de l’accroissement démographique à venir. Aussi jouent-elles un rôle essentiel dans la réponse aux défis de la durabilité. On peut néanmoins trouver également dans les communautés rurales de nombreuses solutions pour le développement durable et les communautés locales, urbaines et rurales, sont des moteurs essentiels dans ce domaine.

Accélérer la recherche de solutions durables

Il est essentiel d’autonomiser et d’accroître la capacité des villes et des communautés à intégrer l’EDD. Les autorités locales et les chefs locaux doivent multiplier et renforcer les opportunités d’apprentissage dans toute la communauté, dans des lieux formels, non formels et informels. L’UNESCO œuvre à l’amélioration de la qualité des plates-formes locales d’apprentissage et de coopération et au renforcement des réseaux multipartites afin d'intégrer les programmes et les perspectives EDD dans les processus de planification et de prise de décision des communautés.

Les principales parties prenantes sont les autorités publiques (comme les maires), les parties prenantes locales de l’éducation comme les membres des conseils d'administration scolaires et les directeurs des institutions éducatives (directeurs d’école, présidents d’université), les dirigeants de sociétés privées, les représentants de la société civile, les ONG, les associations et groupes œuvrant en faveur des populations défavorisées et marginalisées, ainsi que certaines personnalités. Les média locaux ont un rôle important à jouer dans la mobilisation des communautés et la diffusion des informations et des connaissances. De même, le secteur privé peut jouer un rôle crucial pour favoriser le développement durable au niveau local.

Notre projet

Une série d'ateliers régionaux portant sur le Programme mondial d’action pour l’éducation au développement durable et les villes a débuté par une réunion des villes européennes et nord-américaines à Hambourg, en Allemagne (2016), suivie d’un atelier régional pour l’Amérique latine et les Caraïbes à Villa Maria, en Argentine (avril 2017). Les ateliers pour l'Afrique, l'Asie-Pacifique et la région arabe auront lieu à l’automne 2017. UNESCO coopère avec Gaia Education pour l’élaboration de fiches sur l’EDD, servant à la formation des exécutants et multiplicateurs du programme dans les villes et les communautés locales. .

Liens

Nos Membres

Nos engagements