Des politiques à l’appui de l’EDD

DOMAINE D'ACTION PRIORITAIRE 1

"Intégrer l'éducation au développement durable (EDD) aux politiques relatives à l’éducation et au développement durable afin de créer un environnement propice à l’EDD et de susciter un changement systémique"
 
Programme d’action global pour l’EDD logo
Qu’il s’agisse de réduire les émissions de gaz à effet de serre ou de définir une stratégie nationale de développement des compétences vertes, il arrive souvent que les approches politiques actuelles n’aient pas une portée suffisamment large pour exercer une réelle incidence. Le changement systémique ne se produira que si les ministères élaborent des politiques pertinentes et cohérentes, en faisant appel au secteur privé, aux communautés locales, aux universitaires et à la société civile et en coopérant avec eux. S’ils sont d’ores et déjà prometteurs, les efforts visant à élaborer des politiques d’EDD dans le cadre d’approches transversales et multipartites doivent être intensifiés et mieux coordonnés.
 

 

  • Les gouvernements intègrent l’EDD aux normes de qualité nationales et aux cadres d’indicateurs qui établissent les normes de résultats d’apprentissage
  • Les gouvernements, lesbanques de développement, les ONG internationales et les organismes des Nations Unies intègrent l’EDD aux accords internationaux sur le développement durable
 
Dans ce domaine d’action prioritaire, il s’agit notamment d’intégrer l’EDD aux politiques internationales et nationales sur l’éducation et le développement durable. Partout dans le monde, il incombe aux ministères de l’éducation de veiller à ce que les systèmes éducatifs soient préparés et adaptés aux problèmes de durabilité présents ou à venir. Ils devront ainsi intégrer l’EDD aux programmes scolaires et aux normes nationales de qualité et définir des cadres d’indicateurs pertinents qui établissent les normes de résultats d’apprentissage. L’EDD doit être considérée comme un facteur essentiel de la qualité de l’éducation et incorporée aux évaluations de la qualité du système éducatif national.
 
L’EDD ne revient pas seulement à consolider la réponse du secteur de l’éducation au développement durable. Il serait souhaitable que les stratégies nationales et internationales portant sur les aspects sociaux, économiques et environnementaux du développement durable, des plans de gestion des catastrophes aux stratégies de développement à faibles émissions en carbone, s’appuient sur l’EDD comme moyen de mise en oeuvre. L’EDD doit en outre être systématiquement intégrée aux cadres de coopération bilatéraux et multilatéraux pour le développement.
 
Résultats escomptés : intégration de l’EDD aux cadres politiques, aux plans, aux stratégies, aux programmes et aux processus relatifs à l’éducation et au développement durable aux niveaux sous-national, national, sous-régional, régional et international.
 
Principales parties prenantes : dans ce domaine d’action prioritaire, les principales parties prenantes sont les responsables politiques du secteur de l’éducation et de celui du développement durable.
 
Les parties prenantes de l’éducation doivent avant tout élaborer des politiques et des programmes d’action afin d’intégrer l’EDD aux différents processus et structures du secteur. Il leur faut mobiliser et allouer des ressources pour que ces politiques trouvent une application concrète. Il s’agira, en particulier, de renforcer les capacités nationales et sous-nationales.
 
Les responsables politiques qui interviennent dans les domaines du changement climatique, de la réduction du risque de catastrophe, de la consommation et de la production durables, de la biodiversité et autres enjeux liés à la durabilité sont incités à prendre connaissance de l’EDD et à y recourir pour surmonter ces difficultés. Ils peuvent ainsi faire porter leurs efforts sur le renforcement de la coordination et de la coopération interministérielle et multipartite, dès lors que l’éducation fait partie intégrante des discussions sur le développement durable.
 
Les organisations de la société civile (groupes communautaires, ONG, associations, syndicats et fondations), peuvent elles aussi contribuer de façon essentielle au renforcement des politiques d’EDD, soit en appelant les gouvernements à adopter les mesures nécessaires, soit en lançant leurs propres initiatives afin de compléter l’action du secteur public, comblant ainsi l’écart entre politique et pratique.
 
Enfin et surtout, à l’échelle intergouvernementale, les organismes, les agences et les institutions intervenant aux niveaux sous-régional, régional ou international jouent un rôle essentiel dans ce domaine d’action prioritaire. Il leur revient d’intégrer l’EDD à leurs programmes d’action et à leurs mandats dans le domaine de la durabilité. Ils doivent également encourager leurs États membres à contribuer eux aussi aux efforts engagés en intervenant au niveau national.
Global Alliance for Disaster Risk Reduction and Resilience in the Education Sector (GADRRRES)   - Pour en savoir plus
Global Campaign for Education -  Pour en savoir plus
Global Partnership for Education  - Pour en savoir plus
International Union for Conservation of Nature (IUCN) - Pour en savoir plus
Institute for Global Environmental Strategies (IGES) - Pour en savoir plus
UN Alliance on Climate Change Education, Training and Public Awareness (Secretariat UNFCCC) -  Pour en savoir plus
Ministry of Education, Science and Technology, Kenya - Pour en savoir plus
Ministry of Environment, Green Development and Tourism (MEGDT), Mongolia - Pour en savoir plus
Ministry of Education and Training, Vietnam - Pour en savoir plus
Beydaar Society and Echo Change - Pour en savoir plus
Centre for Environment Education, India - Pour en savoir plus
Ministry of Education, Costa Rica - Pour en savoir plus
Ministry of Education, Culture, Sports, Science and Technology - Japanese National Commission for UNESCO - Pour en savoir plus
German Federal Ministry of Education and Research - Pour en savoir plus
The Mediterranean Initiative for Environment and Sustainability (MEdIES) - Pour en savoir plus
United Nations Economic Commission for Europe (UNECE) Secretariat - Pour en savoir plus
UN CC:Learn coordinated by UNITAR - Pour en savoir plus
National Council on Climate Change and Clean Development Mechanism, Dominican Republic   - Pour en savoir plus
Intergovernmental Oceanographic Commission (IOC) (jointly with the World Ocean Network) - Pour en savoir plus