Participez aux discussions sur un agenda du développement post-2015

Les objectifs du millénaire ont aidé à améliorer la vie de milliards de gens, mais mais il faut agir d’avantage pour réduire les inégalités et pour relever les défis environnementaux. Se concentrer sur les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) prévus jusqu’à 2015 est une priorité de premier ordre. Parallèlement, les discussions sur l’agenda qui pourrait suivre les OMD sont en cours.

L’agenda devrait poursuivre, à partir de la Déclaration du millénaire, les  efforts menés par les OMD et permettre de relever de  nouveaux défis émergents. Ensemble nous pouvons construire un monde plus équitable et plus durable. À cet effet, l’agenda post-2015 doit être audacieux et ambitieux, améliorant la vie de tous dans l’immédiat et dans l’avenir. L’éducation, les sciences, la culture et la communication et l’information ont le pouvoir d’induire et de soutenir les changements nécessaires pour réaliser cette aspiration.

Un nouvel agenda pour le développement doit concilier universalité et priorités. Il doit être universel en termes d’attractivité et de contenu et en même temps nous aider à nous concentrer sur ce qui est le plus urgent -  l’éradication de la pauvreté, la réduction des inégalités et la fin des discriminations. Les valeurs de l’égalité, des droits de l’homme et le développement durable doivent rester  centraux tout en répondant aux besoins des sociétés contemporaines – en particulier par  la généralisation de l’éducation pour tous, l’encouragement à l’inclusion sociale et la recherche de solutions au chômage,  qui touche les jeunes en particulier.

Ce nouvel agenda doit nous aider à mettre fin à la dégradation de l’environnement et aux pratiques non durables. Enfin et surtout, il doit promouvoir paix et sécurité, favoriser le vivre ensemble de façon paisible et juste, en donnant la priorité à la compréhension mutuelle, la tolérance et le dialogue.

L’agenda post-2015  résultera d’un processus ouvert et inclusif, engageant tout citoyen du monde dans les discussions. Des consultations étendues sont menées avec les gouvernements, la société civile, le secteur privé, universités et instituts de recherche. Finalement, l’agenda  pour le développement post-2015 sera défini par les Etats membres. Il est cependant  du rôle des Nations Unies de soutenir la position des Etats membres avec  des conseils techniques et les meilleures preuves disponibles. 

 En plus de 80 consultations nationales et consultations régionales, 11 Consultations thématiques mondiales, incluant des discussions en ligne,  sont en train d’être menées en ce moment. L’UNESCO,  en collaboration avec l’UNICEF, dirige la consultation thématiques mondiale sur l’éducation. L’UNESCO est aussi engagé activement dans les autres consultations internationales portant sur l’eau et  le développement durable. Ce dialogue vise à stimuler une réflexion créative sur  la façon de construire le monde que nous voulons pour l’avenir.

L’UNESCO encourage chacun à s’associer aux consultations thématiques globales en ligne : www.worldwewant2015.org