L’éducation comme outil de prévention de l’extrémisme violent


© UNESCO

L’UNESCO aide les pays à mettre en place des programmes éducatifs qui contribuent à renforcer la résilience des apprenants face à l’extrémisme violent et atténuent les éléments qui alimentent ce phénomène. Ce travail est mené à bien dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté mondiale et appuie la mise en œuvre de la décision 197 EX/46 du Conseil exécutif sur le « rôle de l’UNESCO dans la promotion de l’éducation comme outil de prévention de l’extrémisme violent ».

L’action menée par l’UNESCO pour la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation (PEV-E) vise à renforcer les capacités des systèmes éducatifs nationaux (par exemple dans les domaines des politiques, des enseignants ou des contenus éducatifs) pour qu’ils contribuent de manière appropriée et efficace aux efforts nationaux de prévention.

Cela passe par le fait de doter les apprenants de tous âges, et notamment les jeunes femmes et les jeunes hommes, des connaissances, des valeurs, des attitudes et des comportements qui favorisent une citoyenneté mondiale responsable, une réflexion critique, l’empathie et la capacité à prendre des mesures contre l’extrémisme violent.

Notre action:

  • Plaidoyer à l’échelle mondiale

Coopérant avec des spécialistes de l’éducation issus du monde entier, l’UNESCO bâtit un consensus international autour de la nécessité de renforcer l’engagement du secteur éducatif dans la prévention de l’extrémisme violent et de le fonder sur les droits de l’homme, ainsi que de définir et d’examiner des réponses globales concrètes du secteur éducatif aux menaces que représente l’extrémisme violent.

  • Élaboration d’orientations

D’autre part, l’UNESCO aide les responsables de l’élaboration des politiques éducatives à planifier et mettre en œuvre des mesures éducatives efficaces et adaptées, contribuant aux efforts nationaux de prévention de l’extrémisme violent, tant dans les contextes formels qu’informels, et à différents niveaux (secondaire, formation technique et professionnelle, enseignement supérieur). Ce travail inclut le fait d’aider les enseignants à gérer les débats en classe sur le thème de la prévention de l’extrémisme violent et de la radicalisation, ainsi qu’à créer une atmosphère de classe qui soit propice à l’intégration, au dialogue respectueux, à la libre discussion et à la réflexion critique.

  • Renforcement des capacités

L’UNESCO élabore en outre des initiatives de renforcement des capacités pour les professionnels de l’éducation sur les façons de faire face à l’extrémisme violent par l’éducation à la citoyenneté mondiale et la prévention des génocides, en partenariat avec l'Institut international pour le renforcement des capacités en Afrique (IICBA) et le Centre Asie-Pacifique d'éducation pour la compréhension internationale (APCEIU).

La page Web du Centre d'échange d'informations de l'UNESCO sur l'éducation à la citoyenneté mondiale hébergée par l’APCEIU permet d’accéder facilement à des ressources éducatives sur la PEV-E.

Focus

L'UNESCO publie un nouveau guide d’orientation sur la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation, à l’intention des responsables politiques

L'UNESCO vient de publier un nouvel outil d’orientation sur la prévention de l'extrémisme violent par l'éducation : Guide à l’intention des responsables politiques. Cette nouvelle publication cible les responsables au sein des ministères de l'Education pour les aider à prioriser, planifier et mettre en œuvre des actions efficaces afin de prévenir l’extrémisme violent par l'éducation et contribuer ainsi aux efforts nationaux de prévention.