Les médias et les coalitions en ligne pour la PEV

 


© UNESCO

En tirant parti de la portée mondiale d’Internet et de son réseau diversifié de partenaires, l’UNESCO mobilise les parties prenantes, en particulier les jeunes, les responsables, politiques, les chercheurs et les acteurs des médias, pour prendre des mesures efficaces, tant en ligne qu’hors ligne, afin de prévenir l’extrémisme violent et la radicalisation sur Internet et d’y faire face.


© UNESCO

Ces efforts amélioreront la compréhension des processus de radicalisation et de déradicalisation des jeunes, produiront des discours alternatifs aux contenus extrémistes sur Internet, combattront les propos haineux en ligne et renforceront les capacités des parties prenantes à élaborer des réponses innovantes ; et cela tout en promouvant la protection de la liberté d’expression, de la vie privée et des autres libertés fondamentales.

L’UNESCO appuie la recherche, les formations adaptées aux besoins, la création de communautés de pratique, l’organisation de campagnes de communication et la diffusion de ressources utiles. Le fait de favoriser l’autonomisation par l’initiation aux médias et à l’information, une meilleure autorégulation des médias, un journalisme sensible aux conflits et le dialogue interconfessionnel entre les journalistes se trouve également au cœur de l’action menée par l’UNESCO pour prévenir les incitations à l’extrémisme violent et à la radicalisation menant à la violence.

Mobilisés par le biais de ces actions, les médias et les coalitions en ligne contribueront à la création d’un environnement propice à des sociétés du savoir pacifiques et inclusives.