Prix UNESCO/Emir Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah pour l’autonomisation des personnes handicapées par les technologies numériques

Les gagnants du Prix

Liste des gagnants du Prix UNESCO/Emir Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah :

Recherche par année :

2013

Bridge of Hope (Arménie)

L’ONG arménienne Bridge of Hope a été récompensée pour son programme intitulé « Vers une éducation pour tous : l’éducation inclusive » qui vise à promouvoir les droits humains et l’intégration sociale et éducative des enfants et des jeunes handicapés. En collaborant avec les acteurs clés (ministères, agences internationales, familles, communautés, écoles et structures d’accueil de la petite enfance), l’organisation a contribué à améliorer sensiblement l’éducation inclusive dans tout le pays. Malgré des conditions difficiles, le programme est un excellent modèle dans toute la région.

Nouveau-Brunswick (Canada)

Le Département d’éducation et de développement de la petite enfance du Gouvernement provincial canadien du Nouveau-Brunswick a été reconnu pour son engagement de longue date en faveur d’une approche systémique de l’éducation inclusive des élèves handicapés et pour sa vision de l’éducation comme catalyseur de la justice sociale et de l’équité. Son programme « Un modèle d’intégration dans le système éducatif public du Nouveau-Brunswick » est un exemple remarquable d’accompagnement et de formation professionnelle en matière d’éducation inclusive et un modèle d’excellence dans un système d’enseignement public qui a servi d’inspiration à d’autres pays. Le Département d’éducation du Nouveau-Brunswick a été proposé pour le Prix par l’ONG Inclusion International, qui est partenaire officiel de l’UNESCO.

2011

Douglas Biklen (Etats-Unis)

Le Dr Biklen est directeur de l’Institut de l’éducation, professeur et membre fondateur du Centre d’étude sur la politique sociale, le droit et le handicap à l’Université de Syracuse (États-Unis). Au cours des 40 dernières années, son travail a inspiré les chercheurs et donné de l’espoir à de nombreuses familles de personnes handicapées dans le monde. Ses livres et ses films – notamment Achieving the Complete School (1985), Schooling without Labels (1992) et My Classic Life as an Artist (2004) – ont eu des répercussions significatives sur la vie des personnes souffrant d’un handicap intellectuel et leurs familles. Ils ont également influencé la perception de ces handicaps.

2009

Judy McKenzie (Afrique du Sud)

La Dr McKenzie travaille dans le domaine du handicap depuis 1980, lorsqu’elle a obtenu son diplôme en orthophonie et audiologie à l’Université du Cap. En 1988, elle a été engagée par un hôpital rural en Afrique du Sud, l’hôpital de Tintswalo, pour créer un département d’orthophonie et d’audiologie dans une unité multidisciplinaire de rééducation. Elle s’est engagée dans l’action communautaire et interdisciplinaire pour lutter contre le handicap, l’exclusion et la pauvreté dans la région de Bushbuckridge, dans la province de Mpumalanga. En 1995, elle a été choisie pour participer au Kellogg International Leadership Programme et elle a acquis une expérience internationale. Elle travaille principalement dans le domaine de l’éducation inclusive, en particulier sur les questions de développement de politiques et de formation des enseignants. Elle est une fervente défenseur des droits des handicapés et s’intéresse plus particulièrement au handicap intellectuel. En 2011, elle a été engagée dans le programme d’études sur le handicap à l’Université du Cap en tant que chercheur post-doctorant et elle a mené des recherches sur les options de vie indépendante pour les adultes présentant des handicaps intellectuels.

Rima J. Hatoum (Royaume-Uni de Grande Bretagne/Palestine)

Mme Rima J. Hatoum est une professionnelle de niveau doctorat dans le domaine du handicap, avec une expertise dans les secteurs de l’évaluation, du développement de programmes d’enseignement, du soutien comportemental positif, de l’éducation inclusive, de la formation des enseignants et de la recherche. Elle est titulaire d’une licence en psychologie, d’un diplôme d’enseignement en éducation élémentaire, d’une maîtrise en conseil de l’Université américaine de Beyrouth au Liban et d’un doctorat en éducation spécialisée des mineurs dans la recherche et l’administration éducatives de l’Université d’État de Floride (2010). Elle est qualifiée pour enseigner aux enfants souffrant de handicaps intellectuels, émotionnels, physiques ou visuels, de handicaps multiples graves ou de maladies chroniques. Elle est également diplômée en analyse appliquée du comportement et membre de l’équipe de formation au soutien comportemental positif de l’État de Floride. Elle travaille dans l’enseignement, le développement de programmes, la formation des enseignants, la recherche et le conseil dans le domaine du handicap depuis plus de 35 ans.

2005

Dr. Farouk M. Sadek (Egypte)

Le Dr Farouk Sadek est pionnier dans son pays dans l’enseignement des enfants présentant des difficultés. Son travail et ses contributions couvrent les domaines de l’enseignement, de la formation des enseignants, de la conception de programmes d’enseignement et de manuels scolaires et du conseil. Il a mené des actions significatives dans le développement de l’éducation inclusive en Égypte et la mise en place de salles de ressources dans l’enseignement public. Le Dr Farouk a lancé la première revue d’études sur le retard mental dans la région arabe. Il est également le fondateur et premier président de la Société égyptienne pour les enfants à besoins spécifiques.

Ntiro Programme (Afrique du Sud)

Le projet Ntiro pour l’emploi aidé et inclusif est centré sur l’éducation et la formation des enfants et des adultes présentant des handicaps intellectuels. Le programme Ntiro assure la transition de l’école au monde du travail grâce à un modèle innovant d’emploi aidé et inclusif. Le rôle majeur du soutien des enseignants dans les structures d’intégration est un des aspects les plus innovants du modèle. Le programme adopte une approche holistique. Il a été développé dans le contexte des besoins politiques de l’Afrique du Sud exigeant une approche intersectionnelle.