Prix Mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano

Lauréats précédents

Liste des précédents lauréats du Prix mondial de la liberté de la prese UNESCO/Guilermo Cano :

Recherche par année :

2016

Khadija Ismayilova (Azerbaïdjan)

Khadija Ismayilova, journaliste indépendante et collaboratrice au service azerbaïdjanais de Radio Free Europe, est détenue depuis décembre 2014. En septembre 2015 elle a été condamnée à sept ans et demi de prison pour abus de pouvoir et évasion fiscale.

2015

Mazen Darwish (Syrie)

Mazen Darwish est juriste et défenseur de la liberté de la presse. Il est président du Centre syrien des médias et de la liberté d'expression (CMFE), fondé en 2004, et l'un des fondateurs du journal Voice et du site d'information indépendant syriaview.net, interdit par les autorités syriennes. En 2011, Darwish fond Media Club, premier magazine syrien sur l'économie des médias. Arrêté avec ses collègues Hani Al-Zitani et Hussein Ghareer, il est en détention depuis février 2012.

© UNESCO. Mazen Darwish, journalistes syrien, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2015.

2014

Ahmet Şik (Turquie)

Le journaliste turc d’investigation Ahmet Şık est le lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2014. Il a été recommandé par un jury international indépendant de professionnels des médias.

© CJFE - Ahmet Şik, journaliste turc, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2014.

2013

Reeyot Alemu (Ethiopie)

La journaliste éthiopienne Reeyot Alemu, actuellement emprisonnée, a été disignée lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2013. Reeyot Alemu a été recommandée par un jury international indépendant de professionnels des médias en reconnaissance de son « courage exceptionnel, de sa résistance et de son engagement en faveur de la liberté d’expression ».

© UNESCO - Reeyot Alemu, lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2013.

2012

Eynulla Fatullayev (Azerbaïdjan)

Eynulla Fatullayev, journaliste azerbaïdjanais et militant des droits de l’homme, a été désigné lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2012 par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova. Il a été choisi par un jury international indépendant.

© UNESCO - Eynulla Fatullayev , lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2012.
Entretien (04.05.2012)

2011

Ahmad Zeidabadi (Iran)

Le journaliste iranien, Ahmad Zeidabadi, actuellement détenu, est le lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO / Guillermo Cano 2011. Il a été choisi par un jury international indépendant composé de douze professionnels des médias.

© UNESCO - Ahmad Zeidabadi, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2011.

2010

Mónica González Mujica (Chili)

La journaliste chilienne, Mónica González Mujica, héroïne de la lutte contre la dictature dans son pays, a été nommée lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2010.

© UNESCO - Mónica González Mujica, lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2010.

2009

Lasantha Wickrematunge (Sri-Lanka)

Lasantha Wickrematunge, journaliste sri-lankais et rédacteur en chef du Sunday Leader, assassiné le 8 janvier dernier, a été nommé à titre posthume lauréat 2009 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO.

© UNESCO - Lasantha Wickrematunge, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2009.

2008

Lydia Cacho Ribeiro (Mexique)

Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO-Guillermo Cano 2008 a été décerné à la journaliste indépendante basée à Cancun (Mexique) Lydia Cacho Ribeiro.

© UNESCO - Lydia Cacho Ribeiro, lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2008.

2007

Anna Politkovskaya (Fédération de Russie)

Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO-Guillermo Cano 2007 a été décerné à titre posthume à la journaliste russe Anna Politkovskaya.

© UNESCO - Anna Politkovskaya, lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2007.

2006

May Chidiac (Liban)

Sur recommandation d’un jury international de professionnels des médias du monde entier, le Directeur général de l’UNESCO a désigné la journaliste libanaise May Chidiac lauréate 2006 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano.

© UNESCO - May Chidiac, lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2006.

2005

Cheng Yizhong (Chine)

Le journaliste chinois Cheng Yizhong a été désigné lauréat 2005 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano.

© UNESCO - Cheng Yizhong, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2005.

2004

Raúl Rivero (Cuba)

Raul Rivero Castañeda, journaliste cubain actuellement détenu, a été désigné lauréat 2004 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano.

© UNESCO - Raúl Rivero, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2004.

2003

Amira Hass (Israël)

La journaliste israélienne Amira Hass a été désignée Lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2003.

© UNESCO - Amira Hass, lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2003.

2002

Geoffrey Nyarota (Zimbabwe)

Le journaliste zimbabwéen Geoffrey Nyarota a été nommée lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2002.

© UNESCO - Geoffrey Nyarota, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2002.

2001

U Win Tin (Myanmar)

L'ancien rédacteur en chef du quotidien birman Hanthawati, vice-président de l'Association des écrivains du Myanmar et fondateur de la Ligue nationale pour la démocratie, U Win Tin a été nommé lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO / Guillermo Cano 2001.

 © UNESCO - U Win Tin, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2001.

2000

Nizar Nayyouf (Syrie)

Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2000 a été attribué le 17 mars 2000 au journaliste syrien Nizar Nayyouf.

© UNESCO - Nizar Nayyouf, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2000.

1999

Jesus Blancornelas (Mexique)

Jesus Blancornelas, victime d'une tentative de meurtre en 1997 suite à ses enquêtes et à ses révélations sur la corruption et le trafic de drogue au Mexique, a été nommé lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO / Guillermo Cano 1999.

© UNESCO - Jesus Blancornelas, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 1999.

1998

Christina Anyanwu (Nigéria)

Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 1998 a été décerné à la journaliste nigériane Christina Anyanwu, éditrice et rédactrice en chef de The Sunday Magazine (Lagos, Nigéria).

© UNESCO - Christina Anyanwu, lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 1998.

1997

Gao Yu (Chine)

Le 21 mars 1997, un jury international et indépendant a décerné le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 1997 àla journaliste chinoise Gao Yu.

© UNESCO - Gao Yu, lauréate du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 1997.