Les médias se mobilisent pour la sécurité des journalistes

safety_of_journalists_dcmf.jpg

© Doha Centre for Media Freedom

Dernières informations

Dossier

Formation des forces de sécurité colombiennes à la liberté d’expression  (Anglais - Espagnol)

Vidéo

Enregistrement de la Conférence (en anglais) WMV

Photos

Galerie de photos sur Flickr

Document

Ce que peuvent faire les médias pour renforcer la sécurité des journalistes PDF

 

L'UNESCO organise une conférence internationale pour les décideurs des organes de presse, notamment les patrons de presse, les éditeurs et les rédacteurs en chef. Cet événement résulte de la Décision 31 de la 196ème session du Conseil exécutif de l'UNESCO priant la « Directrice générale d’organiser une conférence des hauts représentants des organes de presse et de toutes les régions, y compris les médias communautaires et les médias de taille modeste, qui soit ouverte à toutes les parties prenantes et entièrement financée par des contributions extrabudgétaires, afin de permettre aux différents acteurs de partager les bonnes pratiques en matière de sécurité des journalistes et de mettre en exergue cette question de manière plus proactive ».
 

L'événement a pour but de mettre à la disposition des organisations de presse une plate-forme de discussion sur les mesures existantes, et celles à venir, visant à renforcer la sécurité des journalistes dans le monde et à impliquer les Etats membres sur ces questions. La conférence est organisée en partenariat avec l'Association mondiale des journaux et des éditeurs des médias d’information (WAN-IFRA), la Fédération internationale des journalistes (FIJ), l'Union européenne de Radio-Télévision (UER), l'Institut international de la presse (IPI) et la Fondation internationale des femmes dans les médias (IWMF). L'Agence suédoise d’aide au développement international (SIDA), l'Open Society Foundations (OSF), l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC), Al Jazeera Media Network, l'Australie, l'Autriche, la Finlande, la Lettonie, les Pays-Bas et la Suède apportent leur soutien financier à l'événement. Veuillez lire la note conceptuelle pour plus d'informations sur l'événement.

L'ONU avait adopté un certain nombre de résolutions pour renforcer la sécurité des journalistes. Le Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité, tout en reconnaissant que la sécurité des journalistes a besoin d'une approche multipartite, a identifié les organes de presse comme l'un des principaux acteurs pour le renforcement de la sécurité des journalistes. Ainsi, l'événement vise à sensibiliser le public à la question de la sécurité des journalistes, à promouvoir et partager les bonnes pratiques du secteur pour la renforcer, à promouvoir le dialogue entre les médias et les États membres sur cette question et à identifier les lacunes pour un suivi éventuel.

 

L'industrie des médias et les organisations des médias ont adopté un certain nombre de lignes directrices et de déclarations visant à renforcer la sécurité des journalistes et des professionnels des médias.

La Conférence est organisée sous les auspices du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) et guidée par plusieurs instruments juridiques internationaux tels que la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, la résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies sur la Sécurité des journalistes et la question de l’impunité (RES/68/163) et les résolutions du Conseil des droits de l’homme 81/20015 et 21/2012 traitant des questions de l’impunité et de la sécurité des journalistes. Les participants se pencheront également sur la façon d'exploiter les opportunités offertes au Plan d'action des Nations Unies par la résolution 2222 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la sécurité des journalistes, récemment adoptée.

 

Actualités