Éducation à la santé

Améliorer la santé de tous les individus en milieu scolaire contribue de la réalisation de l’Éducation pour tous. L’UNESCO œuvre à la promotion de la santé en encourageant les politiques et pratiques de qualité au sein du secteur de l’éducation, en aidant les partenaires à créer des environnements d’apprentissage sûrs et en prônant un enseignement basé sur les compétences nécessaires dans la vie courante grâce à des méthodes pédagogiques modernes et interactives. L’UNESCO est animée par la prise en compte de l’interdépendance croissante de l’humanité et notre nécessité d’analyser collectivement les risques et les défis qui affectent notre santé et notre capacité à vivre ensemble.

Les activités de l’UNESCO dans le domaine de l’éducation à la santé ont pour objectif de créer des environnements d’apprentissage sains et inclusifs pour tous les membres de la communauté éducative. Les travaux de l’Organisation contribuent à l’Initiative FRESH (Concentrer les ressources sur une santé scolaire efficace), un partenariat regroupant des agences des Nations Unies, des gouvernements nationaux et la société civile, dont le but est de promouvoir des activités d’un bon rapport coût/efficacité visant à rendre les écoles plus saines.

De nombreux jeunes sont vulnérables à la coercition, à des abus, à l’exploitation, à des grossesses non désirées et aux infections sexuellement transmissibles. C’est la raison pour laquelle l’UNESCO fournit aux États membres une assistance technique en matière d’éducation sexuelle, notamment par la promotion de bonnes pratiques en matière d’éducation à la menstruation.

Le harcèlement à caractère homophobe est une violation des droits des apprenants et des enseignants, ainsi qu’un obstacle à la réalisation d’une Éducation pour tous de qualité. L’UNESCO soutient les initiatives éducatives visant à remédier à ce problème mondial. En 2011, elle a organisé la toute première consultation internationale des Nations Unies sur le thème du harcèlement homophobe dans les établissements d’enseignement.

L’UNESCO veille également à renforcer les systèmes de surveillance des programmes de santé scolaire en élaborant des indicateurs pour l’éducation physique ainsi qu’un Cadre de suivi et d’évaluation pour les réponses du secteur de l’éducation en matière de VIH et de sida.

Liens associées