Accès à l'information

La mondialisation, tout en façonnant une nouvelle ère d’interactivité entre nations, économies et personnes, comporte aussi des effets perturbateurs pouvant marginaliser. Il incombe donc aux institutions internationales et aux autorités nationales compétentes de trouver les moyens pour contrer une telle marginalisation potentielle, notamment dans les domaines de l’accès à l’information et aux connaissances, de la propagation des nouvelles technologies de l’information et de la communication et du développement du multilinguisme dans le cyberespace.

Plusieurs mesures concrètes pour favoriser l’accès aux connaissances dans le cyberespace sont proposées par l’UNESCO dans le cadre de sa Recommandation afin d’orienter tant le débat que l’action dans ce domaine des instances concernées. Ainsi, les Etats membres devraient définir et soutenir des politiques nationales destinées à promouvoir le multilinguisme et l’accès universel. Par ailleurs, l’accès à l'Internet, considéré comme un service public d'information, devrait être encouragé par l'adoption de politiques appropriées. Les Etats membres devraient ainsi reconnaître et promulguer le droit à l'accès en ligne aux documents publics et aux dossiers des administrations, y compris à toute information dont les citoyens ont besoin dans une société démocratique moderne, en assurant un accès universel à l'information du domaine public et sa libre circulation, sans discrimination géographique, économique ou sociale.

De même, les Etats membres et les organisations internationales devraient faciliter l'acquisition d'une qualification informatique de base pour tous et populariser davantage la mise en œuvre et l'utilisation des technologies de l’information et de la communication au service du développement durable et de la paix.

Actuellement, 15% de la population mondiale vit avec un handicap. Néanmoins, les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont le potentiel de sensiblement améliorer les vies de ces personnes, ainsi que leur possibilité de s’intégrer socialement, politiquement et économiquement aux communautés et à la société en élargissant l’étendu des activités qui leurs sont à portée de mains. L’UNESCO contribue à l’implantation de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et en particulier de l’Article 9 – Accessibilité, de l’Article 21 – Liberté d’expression et d’opinion et accès à l’information, de l’Article 24 – Education et de l’Article 32 – Coopération internationale.

La diversité culturelle et le multilinguisme sur Internet joue un rôle clé dans la promotion de sociétés de savoir pluralistes, équitables, ouvertes et inclusives. L’UNESCO encourage ses Etats membres à développer des politiques linguistiques compréhensives, à mettre à disposition des ressources et à utiliser les outils appropriés, tels que l’Internet et les médias dans le cadre de la Recommandation de l’UNESCO sur la promotion et l’usage du multilinguisme et l’accès universel au cyberespace, pour promouvoir et faciliter la diversité linguistique et le multilinguisme.

Actualités

Événements

Publications