Initiative UNESCO-Pearson pour l'alphabétisation

pearson-initiative-cover-photo.jpg

© PEARSON/Sudipto Das

À propos de l'initiative

À l'ère numérique, plus que jamais, l’alphabétisation représente la première étape critique sur la voie de l’apprentissage tout au long de la vie, pour améliorer la qualité de vie, les moyens de subsistance et le travail. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) transforment radicalement les modes de vie et de travail, d’apprentissage et de socialisation. Pour nombre de personnes, elles autorisent – notamment dans les domaines administratif, sanitaire et agricole – la fourniture de services par des moyens plus accessibles et efficaces. Mais qu’en est-il de tous ceux qui ne possèdent pas les compétences nécessaires pour accéder à ces services et participer pleinement à la société ?

Il y a dans le monde 758 millions d'adultes analphabètes, notamment 115 millions de jeunes. Mais l’absence des compétences requises pour bénéficier des technologies numériques – allant des compétences de base en alphabétisation et de l’aptitude au calcul, aux compétences numériques et d’un ordre supérieur – ne se limite pas à ce groupe. En Europe, par exemple, environ 20 pour cent des adultes ne possèdent pas les compétences en alphabétisation requises de fonctionner pleinement au sein d’une société moderne. Les TIC liées aux moyens de subsistance, au travail et à la participation sociale permettent d’autonomiser des millions d'utilisateurs, tout en excluant des centaines de millions de personnes peu qualifiées.

Comment peut-on améliorer les solutions technologiques – en dehors de l'éducation – afin de les rendre plus inclusives, accessibles et utilisables par les jeunes et les adultes peu qualifiés et peu instruits, et par ceux qui ne savent pas lire ou écrire ? Comment les solutions numériques peuvent-elles offrir un meilleur point d'entrée à ce groupe de personnes dans les économies numériques et, dans le même temps, les aider à perfectionner leurs compétences ? Quels obstacles faut-il éliminer pour assurer une meilleure alphabétisation ?

L’UNESCO et Pearson ont noué un partenariat pour explorer, documenter et partager un certain nombre de cas innovants qui ont déjà commencé à apporter des réponses à ces questions. Sur la base de cette étude, l’UNESCO va élaborer des principes directeurs spécifiques qui serviront à informer le travail des fournisseurs de solutions numériques, des agences d’exécution et donatrices, des partenaires de développement et des gouvernements qui créent les conditions politiques d’une utilisation accrue et inclusive des technologies.

Ce partenariat s’efforce de démontrer comment, par l’adoption d’une approche plus inclusive, les technologies peuvent contribuer à aider tous les jeunes et une proportion substantielle d’adultes à s’alphabétiser et acquérir une aptitude au calcul à l’horizon 2030 – l’une des cibles du nouveau Programme de développement durable.

Le partenariat est un programme clé de la campagne mondiale du projet Alphabétisation.

Le projet Alphabétisation de Pearson

Créé et organisé par Pearson, une entreprise internationale de services éducatifs, le projet Alphabétisation est un mouvement mondial dont le but est de parvenir à des avancées significatives et durables dans la lutte contre l'analphabétisme afin que tous – indépendamment de leur situation géographique, de leur langue, de leur race, de leur classe ou de leur sexe – aient la possibilité d’atteindre la plénitude de leurs potentialités grâce au pouvoir des mots.

Le projet Alphabétisation rassemble un éventail diversifié et mondial de personnes et d’organisations dans le but d’aider les individus, les familles et les communautés à réaliser leur potentiel partout dans le monde, afin qu’à l’horizon 2030, chaque enfant qui naîtra ne risquera pas de se trouver en situation d’illettrisme.

Vous pouvez suivre le projet Alphabétisation sur le site internet du projet.