Dialogue interculturel

Le monde est de plus en plus interconnecté mais cela ne veut pas dire que les individus et les sociétés vivent réellement ensemble. Les souffrances éprouvées par des millions de pauvres, de femmes, de jeunes, de migrants et de minorités privées de leurs droits révèlent cette réalité. Aujourd’hui, l’information, la technologie et le savoir sont plus que jamais disponibles mais il manque encore la sagesse nécessaire pour prévenir les conflits, éradiquer la pauvreté ou encore offrir à tous la possibilité d’apprendre afin de vivre en harmonie dans un monde sûr.

Dans ce nouveau contexte globalisé et turbulent, il y a un message central à promouvoir : la paix n’est pas synonyme d’absence de guerre mais signifie vivre ensemble dans nos différences de sexe, de race, de langue, de religion et de culture tout en promouvant le respect universel de la justice et des droits de l’homme, deux principes sur lesquelles se fondent cette coexistence. C’est pour cela que la paix ne devrait jamais être prise pour acquis. Garantir la paix est un processus continu, un but à long terme qui nécessite un travail constant, de la vigilance et une participation active de la part de tous les individus. Vivre en paix est le résultat des choix que nous faisons dans toutes les situations que nous confrontons, c’est la décision que nous prenons dans notre vie quotidienne de nous engager dans un dialogue sincère avec d’autres personnes et d’autres communautés peu importe leur lieu de résidence.

Il est plus que jamais crucial de promouvoir et de diffuser les valeurs, les attitudes, et les comportements propices au dialogue, à la non-violence et au rapprochement des cultures, conformément aux principes de la Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle qui stipule que :

« Dans nos sociétés de plus en plus diversifiées, il est indispensable d’assurer une interaction
harmonieuse et un vouloir vivre ensemble de personnes et de groupes aux identités culturelles à la fois plurielles, variées et dynamiques. Des politiques favorisant l'intégration et la participation de tous les citoyens sont garantes de la cohésion sociale, de la vitalité de la société civile et de la paix. Ainsi défini, le pluralisme culturel constitue la réponse politique au fait de la diversité culturelle. Indissociable d'un cadre démocratique, le pluralisme culturel est propice aux échanges culturels et à l'épanouissement des capacités créatrices qui nourrissent la vie publique. » (Article 2 - De la diversité culturelle au pluralisme culturel).

Aujourd’hui, la paix nécessite de plus en plus un investissement actif, un leadership éclairé, des valeurs éducatives fortes, des recherches approfondies dans le domaine de l’innovation sociale et un univers de médias davantage progressiste. Chacun de ces éléments constituent une exigence essentielle à la mission de l’UNESCO. Les engagements à long terme de l’Organisation dans les domaines du développement de l’éducation et des sciences, de l’enrichissement de la créativité culturelle, du patrimoine et du future culturel ainsi que dans l’élaboration d’une structure médiatique mondiale animée et orientée vers la paix sont des contributions actives, florissantes et durables de l’UNESCO à la paix dans le monde.

Actualités

Événements