Le droit à l'éducation

Considérée comme un droit humain fondamental, l’éducation est au cœur de la mission de l’UNESCO ; elle est également inscrite dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (1948) et bien d'autres instruments internationaux des droits de l'Homme.

Le droit à l'éducation est un des principes clés étayant le programme Education 2030 et l’Objectif de développement durable 4 (ODD 4) adoptés par la communauté internationale. Fondé sur les droits, l’ODD 4 vise à garantir la pleine jouissance du droit à l'éducation comme facteur essentiel de l’accomplissement du développement durable.

Il n’en demeure pas moins que des millions d'enfants et d'adultes restent privés de possibilités en matière éducative, notamment en raison de facteurs sociaux, culturels et économiques.

L'éducation est en soi un droit qui ouvre la voie à l’exercice d’autres droits et c’est l’un des outils les plus puissants qui permette aux enfants et aux adultes marginalisés sur le plan social et économique de s’affranchir de la pauvreté et de participer pleinement à la société.

Il faut pour cela parvenir à l'égalité des chances et à l’accès universel. Les instruments normatifs des Nations Unies et de l’UNESCO définissent des obligations légales internationales qui reconnaissent et renforcent le droit de chacun de bénéficier de l'accès à une éducation de qualité. Ce cadre juridique est considéré comme très important par les États membres et la communauté internationale dans la mise en œuvre du droit à l'éducation.

L'UNESCO appuie les États dans leurs efforts pour instaurer de solides cadres politiques et juridiques au niveau national, créant les fondements et les conditions pour fournir une éducation pérenne et de qualité. De leur côté, les gouvernements doivent être tenus responsables du respect de leurs obligations légales et politiques visant à fournir à tous une éducation de qualité et à appliquer et suivre plus efficacement les politiques et les stratégies en matière d’éducation.