Partenaires et Chaires UNESCO sur l’enseignement de l'Holocauste des génocides

holocasut-education-partners.jpg

© Georg Eckert Institut

Partenaires

  • Programme de communication sur l'Holocauste et les Nations Unies
    Le Programme de communication fait suite à une demande de l'Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 60/7 du 1er novembre 2005. Le Département de l’information des Nations Unies (ONU DI) conduit cette initiative dont l’objectif est d’encourager le développement par les États membres de programmes scolaires éducatifs sur le thème de l'Holocauste et de mobiliser la société civile en faveur de l'éducation et de la sensibilisation.
  • Bureau de la prévention du génocide et de la responsabilité de protéger
    Aux Nations Unies, le Bureau de la prévention du génocide et de la responsabilité de protéger assiste deux Conseillers spéciaux qui relèvent directement du Secrétaire général des Nations Unies : le Conseiller spécial pour la prévention du génocide, dont le rôle de catalyseur permet de sensibiliser aux causes et à la dynamique du génocide, d’alerter les acteurs pertinents en cas de risque de génocide, de recommander une action appropriée et de mobiliser en vue de sa réalisation ; et le Conseiller spécial pour la responsabilité de protéger, chargé du développement conceptuel, politique, institutionnel et opérationnel de la responsabilité de protéger.
  • Programme de communication sur le génocide au Rwanda et les Nations Unies
    Le Programme de communication sur le génocide au Rwanda et les Nations Unies est un programme d’information et d’éducation mis en place par l'Assemblée générale le 23 décembre 2005 (A/RES/60/225)  “pour mobiliser la société civile afin de garder vivant le souvenir des victimes du génocide rwandais et de le transmettre par l’éducation, afin d’aider à empêcher que de tels actes ne se reproduisent». Axé sur les enseignements à tirer du génocide perpétré au Rwanda et pour empêcher que de tels actes ne se reproduisent à l'avenir, le programme s’efforce de sensibiliser l’opinion au traumatisme subi par les survivants et aux difficultés auxquelles ils continuent d’être confrontés aujourd’hui.
  • Projet Aladin
    Lancé sous le patronage de l’UNESCO en 2009, le Projet Aladin a pour objectif de promouvoir une meilleure connaissance mutuelle entre les peuples de cultures et de religions différentes, en particulier entre les Juifs et les Musulmans. Le Projet Aladin lutte contre le négationnisme et la banalisation de l’Holocauste ainsi que contre toutes les formes de préjugés.
  • Musée et Mémorial d'Auschwitz-Birkenau
    Auschwitz Birkenau est le principal et le plus connu des six camps d'extermination créés par l'Allemagne nazie pour appliquer sa politique de la « solution finale », dont le but était de détruire le peuple juif en Europe. Auschwitz Birkenau a été inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979.
  • International Holocaust Remembrance Alliance
    L'Alliance internationale pour le souvenir de l’Holocauste (IHRA) est la seule organisation intergouvernementale consacrée à l’enseignement, à la mémoire et à la recherche sur l’Holocauste. L’UNESCO possède le statut de « Partenaire international permanent » à l'IHRA.
     
  • Mémorial de la Shoah
    Basé à Paris, le Mémorial de la Shoah, le Musée, le Centre de documentation juive contemporaine, constituent l’un des principaux centres d’archives, d’enseignement et professionnel sur l'histoire de l'Holocauste en Europe. Le Mémorial de la Shoah bénéficie du Statut consultatif auprès de l’UNESCO.
  • Centre Simon Wiesenthal
    Le Centre Simon Wiesenthal est une organisation mondiale de droits de l'homme qui mène des recherches sur l'Holocauste et la haine dans un contexte historique et contemporain. Le Centre Simon Wiesenthal bénéficie du Statut consultatif auprès de l’UNESCO.
     
  • Musée-Mémorial de l’Holocauste des États-Unis
    Le Musée-mémorial de l’Holocauste des États-Unis (USHMM) est le mémorial officiel de l'Holocauste aux États-Unis. L’UNESCO et l’USHMM mènent des programmes conçus pour soutenir les acteurs de l’éducation du monde entier.
     
  • Yad Vashem
    Basé en Israël, Yad Vashem est le plus grand centre mondial d'informations pédagogiques, de documentation et de recherche sur l’Holocauste. L’UNESCO et Yad Yashem collaborent dans plusieurs pays pour appuyer les acteurs de l’éducation.

Chaires UNESCO