Enseignement de l'Holocauste et des génocides - Examen des programmes et des manuels scolaires

En coopération avec l’Institut Georg Eckert pour la recherche internationale sur les manuels, l’UNESCO propose aux acteurs de l’éducation des recommandations sur le développement des programmes et des manuels scolaires afin d’offrir, grâce aux matériels disponibles, une orientation de qualité aux éducateurs.

Publiée en 2015, l’étude intitulée Statut international de l’enseignement de l'Holocauste : Cartographie mondiale des manuels et des programmes scolaires (en anglais) a comparé les différentes façons dont l'Holocauste est présenté dans les programmes et les manuels scolaires dans le monde, analysant 272 programmes dans 135 pays et 86 manuels d’histoire et de sciences sociales dans 28 pays de toutes les régions. Elle fournit des informations essentielles sur la qualité et le contenu des matériels éducatifs traitant de l'Holocauste et sur certaines des lacunes les plus répandues en termes d’exactitude historique ou d’inflexion conceptuelle et narrative.

Les recommandations issues de l'étude sont disponibles dans toutes les langues des Nations Unies : anglais, arabe, chinois, espagnol, français, russe

En se fondant sur ce travail de recherche, l’UNESCO, la Commission européenne et l'Institut Georg Eckert pour la recherche internationale sur les manuels ont entamé un nouveau projet de recherche afin de dresser un état des lieux détaillé de l’enseignement de l'Holocauste et des autres cas de génocide et d’atrocités criminelles dans les manuels et programmes scolaires des pays européens. Sous le titre provisoire Holocauste et génocide dans l’éducation contemporaine : Comparaison des programmes, des manuels scolaires et de la perception des élèves, cette nouvelle étude examine l’héritage national et régional de l'Holocauste et d'autres génocides dans l'éducation contemporaine, compare la façon dont ces thèmes sont traités dans différentes disciplines et évalue de quelle manière la compréhension résultant des programmes, des manuels scolaires et des écrits des élèves converge ou diverge. Dans la mesure où le champ d’analyse du génocide semble compléter les études de l’Holocauste et au moment où les acteurs de l’éducation appellent de leurs vœux une meilleure connaissance des atrocités criminelles commises dans l’histoire et plus généralement des processus génocidaires, ce travail de recherche analyse les médias éducatifs en usage dans les pays de l’Europe et de sa périphérie.