Action de l'UNESCO en matière d’éducation et de protection de la petite enfance

L’UNESCO appuie les efforts nationaux, régionaux et internationaux visant à développer et à améliorer équitablement l’EPPE afin que chaque enfant puisse bénéficier du meilleur départ dans la vie. Il s’agit de considérer l’EPPE que faisant partie intégrante et fondamentale du système éducatif : sans EPPE de qualité, les enfants débutent leur vie et leur parcours éducatif sur des bases instables, propices aux difficultés d’apprentissage, au décrochage ou au redoublement.  

L'UNESCO s’efforce d’aider les États membres à mettre en œuvre Éducation 2030 et à atteindre la Cible de l’ODD 4.2. Ses activités en matière d’EPPE visent essentiellement à influer sur les politiques et les pratiques par un plaidoyer fondé sur des constatations factuelles, la production et le partage de connaissances, la création de partenariats, le renforcement des capacités et l'assistance technique. Cela inclut une action en matière de développement professionnel des enseignants, l'éducation à la parentalité et l'alphabétisation des familles, la mesure et le suivi. Voir Ressources sur l’EPPE.

L'UNESCO collabore avec les gouvernements et d'autres parties prenantes clés impliquées dans l’éducation et la protection des jeunes enfants de leur naissance jusqu'à leur entrée à l’école primaire. Étant donné que cette tranche d'âge englobe différents stades de développement, il est naturellement difficile pour les pays de traiter tous les enfants de ce groupe en même temps et à égalité et il est nécessaire de définir une hiérarchie.

À cet égard, les activités EPPE de l’UNESCO portent essentiellement sur l’encouragement à une éducation pré-primaire holistique et de qualité pour tous les enfants de plus de 3 ans, par le recours à des pédagogies adaptées au stade de développement des enfants et insistant sur les liens existant avec l'éducation primaire ainsi qu’avec les services de santé et de nutrition de la petite enfance, et les services sociaux.

Pour permettre au secteur éducatif de répondre aux besoins d’éducation et de protection d’un maximum d’enfants, y compris de ceux de moins de 3 ans, l’UNESCO encourage l’échelonnement, le partenariat et l'intégration d'une composante EPPE dans les plans et structures du secteur, en tant que stratégies clés.

Un plan sectoriel de l’éducation échelonné en fonction des besoins des différentes tranches d'âge peut renforcer l'engagement des gouvernements à accorder une attention complète aux jeunes enfants. Outre cet échelonnement, il est important de mettre en place un traitement fondé sur les populations cibles, accordant prioritairement l'attention aux enfants défavorisés.

Les partenariats impliquant une action avec les secteurs de la santé, de la nutrition et les services sociaux, ainsi qu’avec la société civile et les acteurs du secteur privé, peuvent permettre d’atteindre davantage d’enfants et d’améliorer la qualité et la pertinence.

L’intégration d’une composante EPPE dans les plans sectoriels existants contribue à créer une base solide pour l’apprentissage et sa continuité. L’intégration de l’EPPE dans les structures du secteur – par exemple la mise en place d’initiatives d'alphabétisation des familles par les structures d'alphabétisation des adultes ou l’offre d’une éducation à la parentalité dans les centres d’apprentissage communautaires – constituent un moyen abordable de développer l’EPPE.