Le programme CapED

caped-cover-page.jpg

© UNESCO/M.Hofer

Exemples de pays CapED

Voici une liste d’exemples d'opérations pays illustrant chacun des domaines clés du Programme CapED. Pour plus d'informations sur chacun des 26 programmes pays en cours, merci de contacter CapED@UNESCO.org.

Renforcer les politiques, la planification et les réformes sectorielles de l’éducation

  • Pilote ODD4 : de l'engagement à l'action dans 10 pays

Avec le pilote ODD4 du programme CapED, l’UNESCO appuie l’élaboration de nouveaux plans sectoriels de l’éducation en Haïti, à Madagascar, en République démocratique du Congo et au Sénégal, garantissant ainsi un renforcement des liens avec les engagements pris en matière d’ODD4. En Afghanistan, au Cambodge, au Myanmar, au Népal où de nouveaux plans ont déjà été approuvés à la suite de processus participatifs complexes, le CapED a identifié d'autres moyens d'intégrer une perspective ODD4 à long terme. En 2016, le CapED a appuyé l’élaboration de directives techniques pour soutenir les autorités nationales dans le processus d’opérationnalisation du programme ODD4. Des études analytiques ont également porté sur le système légal de chacun des pays pilotes en matière de droit à l'éducation. L’ISU a préparé un dossier de formation CapED concernant la formation continue des équipes statistiques nationales, ce qui permettra aux pays de faire l’auto-évaluation des sources de données, de la qualité des données et d’identifier leurs besoins en renforcement des capacités pour la production et l’analyse des données statistiques.

  • Réformes, plans et politiques nationaux de l’éducation

Au Myanmar, le CapED a soutenu en 2012 la Revue complète du secteur de l’éducation, la première du genre depuis 1992, qui a débouché sur la formulation d’un plan sectoriel de l’éducation chiffré et fondé sur des données factuelles. La refonte complète du Système d’information de gestion de l’éducation et l’amélioration des données sur l’éducation sont devenues l’une des priorités clé du Ministère de l'Education, l’UNESCO étant chargé de conduire ces efforts.

Encourager l’acquisition de compétences pour la vie et le travail

  • Formulation de politiques pour l’EFTP, l’alphabétisation et l’éducation non formelle (ENF)

À Madagascar, l’appui apporté par l’UNESCO depuis 2012 a conduit à l'adoption d'une politique nationale sur l’emploi et la formation professionnelle pour 2016-2021. Une nouvelle loi portant sur la réforme de la gouvernance de l’EFTP vise à accroître le nombre de possibilités d’emploi décent et à lutter contre la pauvreté en axant davantage l’EFTP sur la demande. Pour l’ENF, le Programme CapED a aussi travaillé en étroite coopération avec le gouvernement du Bangladesh, ce qui a débouché sur la Loi du Bangladesh sur l’ENF, un instrument clé pour institutionnaliser l’ENF qui inclut des règles et des règlements sur l'éducation d'équivalence, la fourniture de programmes ENF et la formation d'enseignants ENF.

  • Emploi des jeunes et entreprenariat

À Madagascar, le CapED se concentre sur l'intégration dans le monde du travail de jeunes ruraux non scolarisés, par le renforcement d’institutions EFTP sélectionnées et l'identification des moteurs locaux de la croissance économique pour une conception plus judicieuse de l'offre EFTP. En 2016, cela a permis d’obtenir 1 500 diplômés en plus (35 pour cent étaient des filles), portant le nombre total à 2 500 depuis le début de la formation en 2014, équipés d’un éventail de compétences de base, professionnelles et entrepreneuriales.

  • Compétences d'alphabétisation pour l’autonomisation des filles et des femmes

En 2016, 460 apprenants (dont 80 pour cent de filles et de femmes) issus de groupes marginalisés dans 11 districts du Népal ont bénéficié de programmes d’alphabétisation et de renforcement des compétences dans les CLC et les groupes de femmes appuyés par le CapED. Les connaissances autochtones des communautés marginalisées ont été documentées, servant de base au développement de programmes d'apprentissage innovants et contextuels qui bénéficieront à plus de 1 200 personnes.

Améliorer la qualité par l’intermédiaire des enseignants

  • Formulation de politiques relatives aux enseignants

Sur la base d’une évaluation des problèmes rencontrés par les enseignants de l’Ouganda, le CapED a contribué à développer les profils de compétences des enseignants et un cadre de formation initiale, lancés en 2016. Il a également appuyé la rédaction de la première politique complète relative aux enseignants de l'Ouganda, dont l’adoption est prévue en 2017.

  • Formation des enseignants

En RDP Lao, en partenariat avec le Ministère de l'Education et des Sports, le Programme CapED a formé 2 000 enseignants (60 pour cent de femmes) à l'enseignement en langue lao dans les classes 1-3. Les stagiaires représentaient 1 886 écoles primaires des 18 provinces du pays, dont beaucoup sont multiethniques et multilingues.

  • Approches prenant en compte la dimension du genre

Avec l’un des plus forts taux de pauvreté, de mariage d’enfants et de grossesses précoces au monde, le Niger rencontre de graves défis en matière de participation des filles à l'éducation. Dans le but de réduire la disparité entre les sexes et d’améliorer la performance des filles, le CapED a formé 130 enseignants du secondaire et directeurs d’école à un enseignement prenant en compte la dimension du genre dans les disciplines scientifiques. Ils représentent 15 écoles secondaires sélectionnées comme institutions pilotes dans lesquelles environ 20 700 filles (40 pour cent des 54 500 élèves) seront davantage encouragées à participer aux activités de classe et à recevoir un enseignement moins sexiste dans les disciplines STEM.