Renforcer l'assurance qualité dans l'enseignement supérieur en Afrique

Projet UNESCO-fonds en dépôt du Gouvernement de la municipalité de Shenzhen

La poursuite du développement de l’enseignement supérieur en Afrique repose sur l’exploitation faite de l’élan dont bénéficie l'assurance qualité, ce qui implique la mise en place de systèmes aux niveaux national, sous-régional et régional. Les principaux défis concernent le financement et l'expertise technique nécessaire pour conduire des activités d'assurance qualité pour l'évaluation, l'accréditation et la reconnaissance des programmes et institutions d'enseignement supérieur. Pour surmonter ces problèmes critiques, l’UNESCO et le gouvernement municipal de Shenzhen, en Chine, ont lancé le projet « Renforcer l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur en Afrique ».

À propos du projet

Le projet se déroule de 2017 à 2019 avec le soutien de la République populaire de Chine et la contribution financière du gouvernement municipal de Shenzhen, en étroite collaboration avec les Bureaux régionaux multisectoriels de l’UNESCO pour l'Afrique de l'Ouest à Abuja et Dakar, le Bureau régional pour l'Afrique australe à Harare et le Bureau de l’UNESCO au Caire. Le projet porte sur 10 pays africains : Côte d’Ivoire, Égypte, Gambie, Malawi, Mali, Namibie, Niger, Sénégal, Togo et Zambie.

L'objectif général vise à renforcer les systèmes d'enseignement supérieur aux niveaux institutionnel, national et régional dans les pays d’Afrique, par le développement de mécanismes d'assurance qualité. Il complétera aussi des efforts de l’UNESCO visant à faciliter l'internationalisation de l’enseignement supérieur et la mise en œuvre de la Convention d'Addis.

Composantes clés

  • Soutien à la mise en place de nouvelles agences d'assurance qualité en Côte d’Ivoire, au Mali, au Niger, au Togo et en Zambie, en facilitant l'accès aux bonnes prati ques, en développant les capacités et en soutenant la mise en réseau avec les agences AQ existantes
  • Renforcement des capacités institutionnelles des agences AQ récemment établies en Égypte, en Gambie, au Malawi, en Namibie et au Sénégal par le renforcement des capacités des professionnels AQ, le partage des connaissances et le développement d'outils AQ
  • Consolidation des réseaux d’assurance qualité existants en Afrique, y compris le Réseau d’assurance qualité africain (AfriQAN) et le Réseau d'assurance qualité d’Afrique de l'Est (EAQAN) par le croisement d'idées, le partage des meilleures pratiques et le développement d'outils de reconnaissance mutuelle