Enseignement supérieur et Objectifs de développement durable

Parmi les 17 Objectifs de développement durable (ODD), adoptés en 2015, l’ODD4 est celui qui est consacré à l'éducation. L'enseignement supérieur est mentionné dans la cible 4.3 de l’ODD4 qui vise à « D’ici à 2030, faire en sorte que les femmes et les hommes aient tous accès dans des conditions d’égalité à un enseignement technique, professionnel ou tertiaire, y compris universitaire, de qualité et d’un coût abordable ».

L'enseignement supérieur est également un élément important pour d’autres objectifs : pauvreté (ODD1) ; bonne santé et bien-être (ODD3) ; égalité entre les sexes (ODD5) ; travail décent et croissance économique (ODD8) ; consommation et production responsables (ODD12) ; changement climatique (ODD13) ; paix, justice et institutions efficaces (ODD16).

La feuille de route de l’ODD4 constituée par le Cadre d’action Éducation 2030, repose sur deux piliers politiques centraux essentiellement consacrés au suivi et à l’amélioration des acquis de l’apprentissage et aux exclus.

Le Cadre d’action appelle à des progrès sur les accords internationaux existants en matière d’enseignement supérieur, reconnaissant qu'un système d’éducation tertiaire bien implanté et réglementé est susceptible d’améliorer l'accès, l'équité, la qualité et la pertinence. Il peut aussi réduire la dissonance entre le contenu des enseignements et ce que devraient acquérir les élèves pour assurer le développement durable et bénéficier des technologies, des ressources éducatives libres et de l’enseignement à distance.

La Cible 4.3 fait officiellement l’objet d’un suivi par l’Institut de statistique de l’UNESCO, avec l'indicateur du « taux brut d’inscription dans l’enseignement supérieur ”. Dans le même temps, l’UNESCO développe des initiatives aux niveaux régional et national, en étroite coopération avec les bailleurs de fonds, les États membres et les parties prenantes, dans le but de favoriser l'amélioration de la qualité, l'internationalisation et l'éducation numérique. 

L’UNESCO considère que l'équité fait partie intégrante d’une éducation de qualité et reconnaît les efforts entrepris à cet égard par les pays ainsi que la nécessité de renouveler les efforts pour renforcer les systèmes d'enseignement supérieur afin qu’ils soient bien informés, fondés sur des instruments normatifs et des institutions efficaces, donnant la priorité à l'accès pour tous.