L’océan et le changement climatique


© UNESCO

L’importance de l’océan pour le climat mondial ne peut pas être sous-estimée. Les océans absorbent une quantité importante de dioxyde de carbone et une très grande quantité de l’excès de chaleur. En outre, l’océan est le plus grand et l’un des plus importants systèmes de soutien de la vie sur cette planète. Cependant, le réchauffement de l’atmosphère en raison de l’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre, la pollution issue de la terre, la surpêche, les activités non-durables de développement sur les zones côtières, les activités humaines, contribuent ensemble à exercer une pression énorme sur les océans du monde, des zones côtières jusqu’aux écosystèmes marins.

La Comission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO (COI) encourage le développement des sciences de la mer, le renforcement des capacités pour surveiller le rôle majeur de l’océan dans le système climatique, ainsi que la prévision des changements océaniques à venir. Elle prépare le terrain pour le développement de stratégies efficaces pour atténuer et pour s’adapter aux conséquences du changement climatique. La COI met l’accent sur les conséquences les plus néfastes, telles que l’acidification des océans et l’augmentation de la température, entraînant le blanchissement des coraux, l’élévation du niveau de la mer, la désoxygénation, les variations des tempêtes et les changements dans la biodiversité marine.

Les services promus par la COI sont scientifiquement fondés et aident les États membres à devenir plus résistants face aux conséquences du changement climatique. Les partenariats sont essentiels à cet égard. Par exemple, la COI a joué un rôle majeur pour le  lancement de la plate-forme « Océan et Climat » qui réunit désormais plus de 50 intervenants de nature différente. Cela contribue à aider la communauté océanographique en éclairant les débats liés à la COP21 concernant l’interaction vitale entre le climat et les océans. En effet, le changement climatique signifie également le changement des océans. Les négociations climatiques portant à la fois sur l’adaptation et l’atténuation ne doivent pas négliger les solutions liées à la protection des océans. Dans ce contexte, la COI est à la pointe de la formulation de nouvelles priorités de recherche liées aux impacts du changement climatique sur les océans, l’atténuation du changement climatique par la conservation et la restauration des écosystèmes côtiers et marins tels que les mangroves et les marais salants – surnommés « carbone bleu » – et la contribution mondiale de l’océan au développement durable par la transition vers une « économie bleue ».