L'inclusion dans l'éducation

Assurer à tous l’égalité des chances en matière d’éducation demeure un défi partout dans le monde. L'Objectif de développement durable 4 sur l'éducation et le Cadre d’action Education 2030 mettent en avant l'inclusion et l'équité comme les fondements d’une éducation de qualité.

La Convention de l’UNESCO concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l’enseignement (1960) et d'autres traités internationaux sur les droits humains interdisent toute exclusion ou restriction dans les possibilités d’éducation, qui serait fondée sur des différences socialement acceptées ou perçues, telles que par le sexe, l'origine ethnique/sociale, la langue, la religion, la nationalité, le statut économique, les aptitudes.

Pour atteindre les groupes exclus et marginalisés et mettre à leur disposition une éducation de qualité, il est indispensable d’élaborer et de mettre en œuvre des politiques et des programmes inclusifs.

Dans ce contexte, l’action de l’UNESCO s’exerce en faveur de systèmes éducatifs inclusifs supprimant les obstacles à la participation et à la réussite de tous les apprenants, respectant la diversité de leurs besoins, capacités et caractéristiques et éliminant tous les formes de discrimination dans le milieu d'apprentissage.

L’UNESCO coopère avec les gouvernements et avec ses partenaires dans la lutte contre l'exclusion et les inégalités dans le domaine de l'éducation. Pour ce qui est des groupes marginalisés et vulnérables, l’UNESCO prête une attention particulière aux enfants handicapés car ceux-ci sont surreprésentés au sein de la population des enfants non scolarisés. Les peuples autochtones continuent également d’être exclus de l’éducation et sont aussi confrontés à l’exclusion à l’intérieur du système éducatif.