Lauréats 2017 du Prix UNESCO pour l'éducation des femmes et des filles

Les lauréats de la deuxième édition du Prix UNESCO pour l'éducation des femmes et des filles ont été annoncés par la Directrice générale de l’UNESCO en septembre 2017, suite aux recommandations faites par le Jury international du Prix.

Les deux lauréats sont le Programme de développement et d’éducation des filles et Centre communautaire de la sous-région du Grand Mékong (DEPDC/GMS), en Thaïlande, et la Mini-Académie des sciences et des technologies (MaCTec) du Pérou.

La remise du Prix a eu lieu le 5 septembre 2017 lors d’une cérémonie officielle à Xiamen, en Chine, en marge du Sommet des BRICS. Le Professeur Pen Liyuan, Première Dame de Chine, et Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, ont remis à chacun des lauréats un diplôme pour récompenser leur contribution exceptionnelle dans le domaine de l'éducation des femmes et des filles, ainsi qu’un prix de 50 000 dollars E.-U. pour soutenir leur action.

Les deux organisations ont été sélectionnées parmi plus de 50 candidatures présentées par les États Membres et des organisations non gouvernementales qui ont des relations officielles avec l’UNESCO. Lors de la cérémonie de remise des prix, le programme WomEng d’Afrique du Sud a également obtenu une Mention spéciale de l’UNESCO et de la Commission nationale de la République populaire de Chine pour l'UNESCO, pour sa contribution exceptionnelle à l'éducation des femmes et des filles.

 

The Development and Education Programme for Daughters and Communities Center in the Greater Mekong Sub-Region (DEPDC/GMS)

Programme de développement et d’éducation des filles et Centre communautaire de la sous-région du Grand Mékong (DEPDC/GMS)

Le Programme de développement et d’éducation des filles et Centre communautaire de la sous-région du Grand Mékong (DEPDC/GMS) est une organisation non gouvernementale (ONG) basée dans les communautés du nord de la Thaïlande, qui a pris l’engagement de prévenir la traite et l'exploitation des enfants par la protection, l'éducation et la formation aux compétences nécessaires à la vie courante. Fondé en 1989 par M. Sompop Jantraka, le DEPDC/GMS permet aux enfants de comprendre leurs droits et de renforcer leur estime de soi ; il œuvre également au développement des communautés et des familles pour créer des environnements qui ne soient pas propices à l'exploitation des enfants. Officiellement reconnu par le gouvernement thaïlandais en 1995, le DEPDC/GMS travaille depuis plus de 20 ans dans le domaine de la protection des droits des enfants et de l’autonomisation des filles.

Le DEPDC/GMS est récompensé pour son « Programme d’éducation et de formation aux compétences de la vie afin de venir en aide aux enfants et aux femmes apatrides migrant de l’État de Shan vers la Thaïlande ». Ce projet innovant utilise l'éducation et la formation aux compétences de la vie courante pour protéger les filles et les femmes migrantes contre les risques de traite des êtres humains, d'exploitation sexuelle ou d’exploitation de leur travail. Il œuvre également à la réinsertion des filles et des femmes qui ont été la proie de tels abus. Il est reconnu comme un modèle pouvant être reproduit dans le reste du pays et ailleurs dans le monde..

Site web de DEPDC/GMS - Page Facebook

 

The Mini Academy of Science and Technology (MaCTec)

Mini-Académie des sciences et des technologies (MaCTec)

La Mini-Académie des sciences et des technologies (MaCTec) est une organisation à but non lucratif du Pérou, qui s’est fixé pour but de créer la première génération de femmes scientifiques du pays, capable de changer le monde et de réduire les disparités sexuelles dans les sciences, les technologies, l'ingénierie et les mathématiques (STEM). Grâce au modèle MaCTec, des filles peuvent participer à un atelier conduit par des scientifiques chevronnés leur permettant de découvrir, de créer et d’expérimenter, puis de rentrer chez elles pour partager leur expérience avec leurs pairs et leur communauté et appliquer ce qu’elles ont appris.

MaCTec Pérou est récompensé pour son Projet « Laboratoires ambulants MaCTec/Mini-académie des sciences et des technologies ». En cinq années de fonctionnement, MaCTec a formé 200 filles de différents milieux socioéconomiques de Lima, Huancayo et Huaraz, qui ont ensuite organisé des ateliers dans des écoles et transmis leur savoir à leurs pairs. MaCTec estime avoir touché au moins 20 000 enfants en 5 ans, sans compter l'impact des filles formées par MaCTec sur leur famille et leur communauté en général. Le projet a été développé en partenariat avec les autorités gouvernementales, des donateurs privés et la communauté universitaire. De nature évolutive, il peut être reproduit dans d'autres pays.

Site web de MacTecPeru - Page Facebook

 

WomEng—GirlEng Programme

Programme WomEng-GirlEng

WomEng est une entreprise sociale qui a reçu de multiples récompenses et qui œuvre depuis 2006 à développer la présence des filles dans les sciences, les technologies, l'ingénierie et les mathématiques (STEM) ainsi que le leadership des femmes dans l’ingénierie. L'organisation remplit son mandat par différents moyens : sensibilisation à la possibilité pour les filles d’accéder aux carrières STEM ; transmission aux femmes et aux filles des connaissances et des compétences nécessaires pour accéder et prospérer dans les carrières de l'ingénierie, notamment le leadership, l’entreprenariat et les compétences cognitives ; formation de mentors et transmission de compétences innovantes pour la résolution de problèmes.

Le Programme GirlEng est innovant, fondé sur une approche holistique à l'éducation des filles tant en matière de compétences STEM que de compétences cognitives et comportementales. L’assimilation des concepts par les élèves s’effectue plus facilement grâce à une pédagogie unique d'apprentissage par le jeu, l’approche narrative et l'enseignement. Non content d’aider les filles à acquérir des connaissances, le programme GirlEng leur permet aussi d’accéder à des opportunités de bourses d’études, à des mentors et à l’emploi. Il a été testé en Afrique du Sud et au Kenya et sera prochainement déployé dans 10 pays.

Site web de WomEng - Page Facebook